JO: sponsors et cie | International | DW | 25.07.2008
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

JO: sponsors et cie

Coup d'envoi dans deux semaines des 29e Jeux Olympiques d'été de Pékin. Tour d'horizon des sponsors qui se frottent les mains. Douze entreprises ont le droit d'associer leur nom aux JO, pour la somme de 900 000 dollars.

Das beleuchtete Nationalstadion, Austragungsort der Olympischen Sommerspiele 2008, aufgenommen am 04.03.2008 in Peking, China. Foto: ChinaFotoPress +++(c) dpa - Report+++

Le stade olympique de Pékin

Les 29e Jeux Olympiques d'été débutent dans deux semaines précisément à Pékin. La rédaction de la Deutsche Welle vous propose le premier sujet d'une série sur l'Empire du Milieu. Aujourd'hui nous nous intéresserons à la motivation des sponsors qui financent les Jeux.


Depuis les JO de 1984 à Los Angeles, qui étaient le premier rendez-vous olympique financé sans aides publiques, l'argent des entreprises privées ne cesse d'affluer. Du côté des financeurs, chacun y trouve son intérêt. La marque Haier, spécialiste de l'électro-ménager, fait partie des 60 sponsors officiels. Son vice-président, Zhou Yunjie :

Olympiade Peking 2008 Logo

"Beaucoup de stades olympiques seront équipés avec nos produits : nos réfrigérateurs, nos climatiseurs et bien d'autres choses… mais des produits qui respectent l'environnement, comme le voulait le comité organisateur. Pendant les Jeux, nous allons aussi organiser des actions auprès des clients et des touristes à Pékin. Notre marque sera plus connu grâce aux JO."


Les JO sont l'événement sportif le plus regardé au monde. Li Guirong le sait bien. C'est le patron de la bière chinoise Tsingtao qui est produite dans la ville où se dérouleront les épreuves de voiles. Ce prétexte a suffi pour l'inciter à faire partie des sponsors officiels.

BdT Tischtennis Mannschafts-WM Hongkong


"Pour atteindre notre but, nous avons prévu plusieurs actions. Avec le slogan “C'est moi le maître”, nous voulons encourager la pratique de ce sport.

Ensuite, nous avons un contrat avec l'équipe chinoise de gymnastique. Nous sponsorisons aussi une émission sur la télévision publique dont le but est de faire découvrir aux citoyens leur propre ville. Pendant les Jeux, les villes chinoises seront au centre du monde. Le monde va découvrir la Chine."


Seuls 12 sponsors officiels ont le droit d'associer, partout dans le monde, leur image à celle des JO. Ces multinationales ont payé au total près de 900.000 dollars pour avoir ce privilège. Volkswagen en fait partie. La marque est, en plus, partenaire du ping-pong, sport N°1 en Chine avec 30 millions de licenciés. Pan Qing, le coordinateur olympique de l'entreprise allemande.

Olympischen Fackel, Fahnen, von Beijing Olympic, China und die Olympischen Spiele


"Il y a différents sondages sur la popularité de Volkswagen ainsi que sur l'avis des gens à propos de nos produits. Mais je dis toujours : le tennis de table est un sport populaire, les Jeux Olympiques sont populaires et quand je regarde nos ventes je sais qu'il y a un aspect positif. Et cela compte ! Nous avons beaucoup investi mais la rentabilité sera assurée, je n'en doute pas."


Pour cette année, le comité olympique chinois espère un bénefice de plus de 3 milliards de dollars. Un nouveau record dans l'histoire du sport business !

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !