Jeux Olympiques : retour à Berlin | Europe | DW | 06.08.2008
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Europe

Jeux Olympiques : retour à Berlin

Alors que tous les yeux sont braqués vers Pékin pour le coup d'envoi des Jeux d'été, une bourgade proche de Berlin entretient la flamme de l'olympisme. Elstal abrite le village olympique des Jeux de Berlin de 1936.

Cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques de Berlin, le 1er août 1936

Cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques de Berlin, le 1er août 1936

Après la guerre, l'ancien village olympique de Berlin a servi de casernes pour les troupes soviétiques stationnées en RDA. Mais en 1992, la Russie a retiré ses soldats et le village est tombé à l’abandon. Aujourd’hui les bâtiments, dont certains sont très dégradés sont remis en état - lentement, car les moyens manquent. Néanmoins, le village olympique est ouvert au public.

Dietmar Begall habite les environs d’Elstal. Depuis trois ans, il accompagne les visiteurs sur les chemins du village olympique. 55 hectares dont on retient surtout l’aspect champêtre. Au milieu d’une nature luxuriante, un terrain de sport, une piscine couverte et 26 pavillons. En 1936, on en comptait plus de 200, équipés de lignes téléphoniques et même d’une salle de retransmission pour la télévision, le dernier cri technique à l’époque. Entre temps, l’histoire est passée par là.

Le stade olympique de Berlin, en 1936

Le stade olympique de Berlin, en 1936

Lorsqu’à partir de juin 1936, les athlètes commencent à converger vers ce village tout confort pour l’époque, Fritz Wandt est sur le qui-vive. Comme tous les gamins des villages voisins, il guette ces champions venus d’ailleurs.

Il montre volontiers son carnet d’autographes : il est rempli de signatures d’athlètes venus des Etats-Unis, de Chine, d’Inde ou des Philippines.

Moments de fraternité dans une Allemagne qui avance tête baissée vers le gouffre : les lois raciales promulguées en septembre 1935 ont été suspendues le temps des Jeux, mais le sectarisme est palpable, notamment au village olympique.

L'athlète noir-américain Jesse Owens lors des Jeux de Berlin. Il y remporta quatre médailles d'or

L'athlète noir-américain Jesse Owens lors des Jeux de Berlin. Il y remporta quatre médailles d'or

72 ans plus tard, l’avenir semble plus serein dans le village olympique. Mais les infrastructures de 1936 sont très dégradées. À cela s’ajoute quelques HLM monotones construits par les soviétiques et qui modifient la physionomie de l’ensemble. La fondation DKB propriétaire des lieux voudrait remettre ce patrimoine en état.

Un signe de cette parenthèse soviétique ne disparaîtra pas : il s’agit du portrait de Lénine peint sur un des murs du bâtiment Hindenburg.

Un reportage à Berlin de Sophie Grènery.

Découvrez aussi des détails sur le futur village olympique de Londres, construit pour les jeux de 2012.

Dans cette émission également, coup de projecteur sur les hôtels remarquables en Europe. En Suisse, à Fribourg, l'auberge aux quatre vents propose des séjours "décalés" loin du luxe habituel de certains hôtels.

Liens