1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Forum des cultures

« Je n'ai pas fait un film scandaleux »

L’écrivain et réalisateur Abdellah Taïa est l’un des rares artistes marocains à afficher ouvertement son homosexualité. Il est venu présenter son film « L’armée du salut » au festival de cinéma africain de Cologne.

« L’armée du salut » évoque la construction identitaire d'un adolescent homosexuel, Abdellah

« L’armée du salut » évoque la construction identitaire d'un adolescent homosexuel, Abdellah

La 13ème édition du festival de cinéma africain « Au-delà de l’Europe » vient de s’achever à Cologne, dans l’ouest de l’Allemagne. Du 18 au 28 septembre, 83 films de 27 pays africains ont été projetés. Cette année, le festival comportait une section particulièrement consacrée au thème de l’homosexualité en Afrique, intitulée « Queer Africa ».

Abdellah Taïa, à la fois écrivain et réalisateur, y était invité pour discuter avec le public de son premier long-métrage « L’armée du salut », qui raconte l'histoire d'un adolescent homosexuel au Maroc. Bien qu’il soit installé en France depuis près de 15 ans, son pays d'origine reste très présent dans les œuvres d’Abdellah Taïa. Le film « L’armée du salut » est inspiré du roman éponyme écrit par Abdellah Taïa et publié en 2006, mais il ne s’agit pas d’une adaptation fidèle. Le réalisateur s’est plutôt efforcé de recréer pour le cinéma des images du Maroc de son enfance.

Écouter l'audio 12:29

Ecoutez le Forum des cultures !

Audios et vidéos sur le sujet