1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Jacob Zuma sur la sellette?

"La prise de contrôle de l'État", c'est le titre évocateur d'un rapport de l'ancienne médiatrice de la République sud-africaine, T. Madonsela, publié aujourd'hui, après avoir été bloqué par un recours du président Zuma.

Écouter l'audio 02:03

"Des personnalités importantes au sein de l'ANC, commencent à désavouer Jacob Zuma" (Liesl Louw)

À Pretoria, des milliers de manifestants se sont réunis pour demander le départ du président, Jacob Zuma - en cause, la corruption et les trafics d'influence au sommet de l'État sud-africain. Au cœur des soupçons, une fois de plus, la famille Gupta, puissante dans les affaires et qui est accusée d'avoir interféré dans la gestion de l'État, jusqu'à décider de la nomination de certains ministres.

Un rapport de l'ancienne médiatrice de la République, Thulisile Madonsela demande la mise en place au plus vite d'une commission d'enquête, un document dont Jacob Zuma avait tenté de bloquer la publication, avant de faire volte-face, ce mercredi 2 novembre: il a retiré son recours, et le rapport a donc été rendu public dans l'après-midi. Son titre est évocateur: "La prise de contrôle de l'État". Un scandale de plus pour un président qui semble indéboulonnable, un scandale de trop? En tout les cas, la pression est forte, et le mécontentement dans la société sud-africaine a pris une ampleur sans précédent  - écoutez Liesl Louw, journaliste sud-africaine, consultante à l'Institut des études de sécurité (ISS), bureau de Pretoria en cliquant sur l'image ci-dessus.
 

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !