Jackpot ? | Vu d′Allemagne | DW | 03.04.2009
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Jackpot ?

Les résultats du sommet du G20 qui avait lieu hier à Londres est à la Une de tous les journaux aujourd'hui.

default

Un 1 et douze zéros s'affichent en Une de die Tageszeitung. Cela fait mille milliards de dollars. Une somme impressionnante et vraiment gigantesque commente le quotidien. Une somme pour séparer le destin des pays pauvres de celui des pays industrialisés touchés par la crise. Et puisque la crise des riches a étouffé toute tentative d'amélioration chez les pauvres, ces mille milliards de dollars pourraient réellement avoir un impact. Sans cette somme, le sommet de Londres serait entré dans l'Histoire comme un rendez-vous de cyniques qui tentent péniblement de préserver leurs intérêts et laissent les autres se noyer en toute tranquillité.

EU Länder G-20


Pour la Frankfurter Rundschau, les résultats du G20 sont remarquables. Les chefs d'Etats et de gouvernements ont réussi à prendre des décisions relativement concrètes. Des décisions qui vont bien au-delà des vagues déclarations d'intention du sommet de Washington. Ils ont compris depuis que le capitalisme ne pouvait pas fonctionner sans coordination.

La Süddeutsche Zeitung, plus nuancée, se demande si les mesures prises à Londres sont vraiment les bonnes pour surmonter la crise. Au moins les Etats-Unis n'ont-ils pas réussi à imposer de nouveaux plans de relance toujours plus ambitieux. Et cela on le doit en particulier au gouvernement allemand, estime le journal. Ce qui est décisif c'est de savoir quels contrôles vont être mis en place concernant les opérations financières à risque. C'est à l'aune de ces derniers que l'on pourra aussi juger l'après G20.

Bundekanzlerin Angela Merkel beim G20 Gipfel

La chancelière allemande Angela Merkel


Tout a changé et pourtant tout reste pareil, commente pour sa part die Welt. Le monde vit la fin d'une époque, celle où les Etats-Unis étaient érigés en modèle. Il n'en reste pas moins que ce même monde attend toujours des Etats-Unis qu'ils soient la locomotive économique de la planète. Quoi qu'il en soit, c'est sûrement une très bonne chose que la crise ait rendu les Américains humbles et qu'ils aient pour président quelqu'un qui incarne cette humilité.

G20 Demonstranten Berlin

Manifestation anti-G20 à Berlin


La Rheinische Post, le journal local de Düsseldorf, note que l'alliance inattendue formée par Nicolas Sarkozy et Angela Merkel a réussi à briser la résistance du président américain et de son allié, le Premier ministre britannique, Gordon Brown. Beaucoup de "Merkozy", peu d'Obama, telle pourrait être l'autre conclusion de ce sommet. Obama était d'ailleurs étrangement discret. Après les années Bush, cela témoigne de la nouvelle modestie américaine. Cela témoigne aussi, du moins faut-il l'espérer, de la prise de conscience croissante que les Etats-Unis ne peuvent pas régler seuls les problèmes qu'ils créent.




  • Date 03.04.2009
  • Auteur Konstanze von Kotze
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/HPaZ
  • Date 03.04.2009
  • Auteur Konstanze von Kotze
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/HPaZ
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !