1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

J-19 avant la présidentielle au Gabon

Au Gabon, la campagne de distribution des cartes d’électeurs pour la présidentielle du 27 août a débuté. Tous ceux qui se sont fait enrôler, sont concernés par l'opération dans le pays et à l'extérieur du Gabon.

Écouter l'audio 02:03

"L'opération de distribution des cartes électorales Divise les partenaires électoraux" (Marc Ona, société civile)

C’est l’étape cruciale avant la présidentielle au Gabon qui se fera à un tour. Près de 630 mille électeurs sont appelés à retirer leurs cartes d’électeurs, une opération qui prendra trois semaines, a annoncé la Commission nationale électorale autonome et permanente (Cenap).

2580 bureaux de vote sont répartis sur toute l’étendue du pays, ainsi que dans les missions diplomatiques gabonaises. Toutefois, l'opération n'a pas l'adhésion de tous les partenaires électoraux, à l'instar de Marc Ona, leader de la société civile au Gabon. Cliquez sur l'image pour écouter.

Malgré les voix contestataires, le train semble bien être en marche. La campagne officielle est annoncée le 13 août pour s’achever le 26 à minuit, la distribution de ces cartes d’électeurs prendra fin le 25 août, c'est-à-dire à deux jours seulement de la présidentielle. Théoriquement, pas de temps destiné à d’éventuels recours, en cas d’irrégularités. Ce que critique une certaine opinion au sein de la société civile. Un ressentiment que ne partage pas le politologue gabonais André Adjo.

Le président sortant Ali Bongo avait été élu en 2009 avec 41 .73 % des voix, pour une élection a un tour selon la Constitution gabonaise. Des soulèvements populaires jusqu’aux actes violents ont été enregistrés dans certaines localités, du pays.

Les quelque 600.000 électeurs gabonais appelés aux urnes le 27 août pour l'élection présidentielle pourront suivre les résultats sur une application pour smartphone. L'application "Regardez les élections au Gabon", veut apporter une contribution citoyenne à travers à un groupe Facebook qui compte plus de 2.000 membres. Selon son promoteur, Pierre-Desthin Soghe, un informaticien gabonais qui vit au Québec, ce nouvel outil a pour vocation de donner les premières tendances dès la fermeture des bureaux..

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !