1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Jérôme Boateng visé par un dirigeant de l'extrême-droite

Alexander Gauland a déclaré à propos de Jérôme Boateng, défenseur de l'équipe d'Allemagne de football: "les gens apprécient Boateng en tant que footballeur, mais ils ne veulent pas l'avoir comme voisin".

Ces propos à caractère raciste ont suscité la réprobation générale dans le pays et une vague de sympathie pour le sportif noir, qui est Ghanéen par son père et Allemand par sa mère. Les journaux s'en font l'écho…

" Comme personne d'autre, l'équipe nationale allemande, la Mannschaft, a montré ces derniers temps à notre société comment l'intégration peut fonctionner, souligne Die Welt.

Fußball Deutschland Slowakei

Pancarte de solidarité lors du match Allemagne -Slovaquie pour Jérôme Boateng: "Jérôme, sois notre voisin!"(29.05.16)

Ceci vaut aussi pour l'intégration des fans de droite. Ce sont eux qui défilent en cortège dans les rues en klaxonnant et en agitant des drapeaux allemands après des tirs au but de joueurs tels que Özil, Gomez ou Khedira ! Et qui y rencontrent aussi des fans d'origine turque ou autre, qui se réjouissent des victoires de la Mannschaft. Si l'équipe nationale allemande devait devenir championne d‘Europe, alors Alexander Gauland devrait s'abstenir d'envoyer des messages de félicitation ! ", conseille Die Welt.

Symbolbild Jerome Boateng

Jérôme Boateng lors du match amical Allemagne France le 13 novembre 2015 au Stade de France à Saint Denis



" En Allemagne, écrit le quotidien régional Der Neue Tag , on apprécie la proximité de certains migrants et de leurs enfants quand ils ont du succès – aussi longtemps qu'ils gagnent des titres de champion du monde pour le pays ou qu'ils font monter les ventes d'album ou de cd quand ils sont en haut des hit-parades. Mais, critique le journal, on médit souvent et alimente la polémique contre le reste des immigrants, à voix basse ou de manière anonyme sur Internet…


Autre thème: Verdun et l'amité franco-allemande

Les commémorations du centenaire de la bataille de Verdun, l'une des plus meurtrières de la Première Guerre mondiale se sont déroulées ce week-end en présence du président francais François Hollande et de la chancelière allemande Angela Merkel...

Erster Weltkrieg Schlachtfeld bei Verdun

Photo du paysage dévasté près de Verdun en 1916

La Süddeutsche Zeitung cite le président francais :"Notre devoir sacré est inscrit dans le sol ravagé de Verdun, il tient en quelques mots: aimons notre patrie, mais protégeons notre maison commune, l'Europe…"

Erinnerung an den Ersten Weltkrieg in Verdun

Plus de 300.000 soldats, Allemands et Francais, sont morts à Verdun entre février et décembre 1916.

"Les serments prononcés sur les tombes de Verdun rappellent la „raison d'être“ de l'amitié franco-allemande. Mais ils ne suffisent pas à surmonter la faiblesse actuelle de cette alliance si importante pour l'Europe, souligne le quotidien de Munich. Cette phase de faiblesse a commencé avec la crise de l‘euro, elle se traduit par l'énorme inégalité économique des deux nations et elle est liée à un nom: François Hollande.

Frankreich Francois Hollande und Angela Merkel Gedenkfeier zur Schlacht von Verdun

Francois Hollande et Angela Merkel rendent hommage aux morts de Verdun (29.05.2016)

Même si le président français a entretemps surmonté son antipathie latente envers la chancelière allemande et que les deux dirigeants entretiennent aujourd'hui de bonnes relations, conclut la Süddeutsche, François Hollande reste le prisonnier de sa politique intérieure."

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !