1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Israël s’approprie 400 hectares de terre

Elles sont déclarées « terres de l'Etat ». Il s'agit de quatre cents hectares du bloc de colonies de peuplement d'Etzion, près de Bethléem. Une décision prise par Israël et annoncée sans aucune réelle justification.

Les terres devraient servir à la colonisation selon le mouvement La Paix maintenant

Les terres devraient servir à la colonisation selon le mouvement "La Paix maintenant"

Mais il s'agirait, selon Radio-Israël, d'une riposte à l'enlèvement et à l'assassinat de trois adolescents juifs par des militants du Hamas en juin dernier. Les faits qui se sont déroulés dans les environs de Bethléem étaient l'une des causes de la dernière guerre entre l'armée israélienne et le Hamas.

La décision d'Israël de s'approprier 400 hectares dans la même zone survient moins d'une semaine après le cessez-le-feu dans la bande de Gaza. Elle aurait pour objectif la pérennisation d'une colonie, selon certains opposants à la colonisation en Cisjordanie comme le mouvement "La Paix maintenant". L'année dernière, déjà, le gouvernement avait lancé un appel d'offres pour la construction de 1.000 logements dans le secteur.

La décision d'Israël de s'approprier 400 hectares dans la même zone survient moins d'une semaine après le cessez-le-feu dans la bande de Gaza

La décision d'Israël de s'approprier 400 hectares dans la même zone survient moins d'une semaine après le cessez-le-feu dans la bande de Gaza

Des réactions contrastées

Côté palestinien, on demande à Israël de revenir sur cette décision. Après les récents bombardements à Gaza, les autorités palestiniennes craignent que cette initiative ne ravive les tensions. Cette confiscation de terre en perspective est, de par son ampleur, l'une des plus importantes depuis les années 1980.

Pour certains observateurs de la crise israélo-palestinienne, la décision en elle-même mais également le contexte dans lequel elle est prise, éloignent davantage les protagonistes de la paix. Du côté des colons israéliens, on n'a évidemment pas la même vision des choses. On se réjouit plutôt de la création prochaine d'une nouvelle ville. Au total ils seraient environ 350 000 colons vivant en Cisjordanie et près de 200.000 à Jérusalem-est.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !