1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Israël et l'Egypte cherchent une issue

Après l'attaque de l'ambassade Israélienne au Caire, les deux pays tentent d'apaiser la crise. L'Etat hébreu veut préserver la paix tandis que le Conseil Suprême des Forces Armées souhaite trouver les responsables.

Un manifestant brandit vendredi dernier un drapeau égyptien devant l'ambassade d'Israël en flammes

Un manifestant brandit vendredi dernier un drapeau égyptien devant l'ambassade d'Israël en flammes

C'est le plus grave incident diplomatique entre Israël et Egypte depuis le départ d'Hosni Moubarak. Vendredi soir, des manifestants de la place Tahrir ont pris pour cible la représentation diplomatique de l'Etat hébreu au Caire. Il a fallu une intervention d'un commando de l'armée égyptienne pour évacuer les diplomates Israéliens.

Après la mort le 18 août de cinq gardes frontières égyptiens lors d'une opération militaire israélienne dans le Sinaï, cette attaque d'ambassade annonce des crispations entre Jérusalem et le Caire. De l'avis de plusieurs observateurs, cette situation risque de menacer la paix fragile entre les deux voisins pourtant liés par un traité de paix signé en 1979.

Des soldats égyptiens obervent la foule des manifestants devant l'amabassade d'Israël

Des soldats égyptiens obervent la foule des manifestants devant l'amabassade d'Israël

Colère de la place Tahrir

Le Conseil Suprême des Forces Armées qui dirige le pays depuis le départ de Moubarak tente au lendemain de cet incident de reprendre la main. Seul problème, les manifestants de la place Tahrir, symbole de la révolution en Egypte, dénoncent un retard dans le processus de la transition : " ´Les élections et les réformes constitutionnelles se font attendre en Egypte, l'anarchie et le chaos économiques ont succédé au printemps arabe" crient les manifestants qui menacent à nouveau d'investir les rues du Caire.

Stratégie diplomatique

L'Etat hébreu assure de son coté que son ambassadeur sera de retour au Caire dès que les conditions pour sa sécurité seront assurées. Pour l'heure ,son adjoint placé en lieu sûr maintient le contact avec les autorités Egyptiennes. Jérusalem s'attache donc à faire retomber la tension. Pas question de s'isoler au moment où les Palestiniens demandent l'adhésion de leur Etat à l'ONU.

Auteur : Nadhel Diallo

Edition : Marie-Ange Pieorron

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !