1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Isolé, le Burundi se tourne vers la Chine

Alors que le Sommet Chine-Afrique s'ouvre à Johannesburg, le gouvernement burundais de plus en plus isolé par les capitales occidentales, compte bien utiliser la Chine pour éviter l’asphyxie de son économie.

Écouter l'audio 02:12

" Bujumbura veut s'assurer que la Chine continuera à s'opposer à toute résolution de l'ONU" (Agathe Plauchut du GRIP)

Le Burundi et l'Union européenne doivent entamer mardi prochain à Bruxelles des consultations. Des consultations axées sur "les principes démocratiques, les droits de l'Homme et la gouvernance". Ces rencontres peuvent durer jusqu'à 4 mois. Bruxelles menace de suspendre son aide directe au pays si aucune amélioration n’est constatée sur le terrain. C’est dans ce contexte que certains proches du président burundais se sont rendus plusieurs fois cette semaine en Chine. Est-ce alors le signe que Bujumbura, de plus en plus isolé sur l’échiquier national et international cherche à s’abriter sous le parapluie chinois ?

Cliquez sur l'image ci-dessus pour écouter l’analyse d’Agathe Plauchut, chercheure associée au GRIP, le groupe de recherche et d’information sur la paix et la sécurité, basé à Bruxelles en Belgique.

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !