Islamophobie aux Etats-Unis? | International | DW | 10.09.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Islamophobie aux Etats-Unis?

Le 11 septembre, les Etats-Unis vont commémorer les attentats de 2001. Des cérémonies relayées cette année au second plan par la polémique autour de Terry Jones, ce pasteur américain qui a menacé de brûler le Coran.

default

Le président américain Barack Obama lui-même a dénoncé un geste destructeur qui constituerait "une aubaine pour le recrutement d'Al-Qaida". Aujourd'hui, le pasteur sous-entend qu'il serait prêt à renoncer à son autodafé si le projet de construction d'une mosquée près de Ground Zero à New-York est abandonné. Selon un sondage publié dans le Washington Post, 66 % des Américains sont opposés à ce projet qui donnerait jour à une mosquée près de Ground Zero, là où les tours du World Trade Center se sont effondrées le 11 septembre 2001.

New York Manhattan Ground Zero Moschee 9/11

Une mosquée pourrait voir le jour près de Ground Zero

Les préjugés ont la vie dure

Les experts de l'immigration estiment que de nombreux Américains confondent islam et terrorisme depuis les attentats d'Al-Qaida. En cause : la couverture médiatique des nombreux attentats et actes terroristes. Et les discours anti-musulmans d'hommes politiques extrémistes.

Mais selon John Esposito, directeur de l'Institut pour les études arabes et islamiques de l'Université Georgetown à Washington, la plupart des Américains méconnaissent l'islam. Très peu sont déjà entrés dans une mosquée. Pourtant, les musulmans sont bien intégrés dans la société américaine. John Esposito :

" Les Américains musulmans ont un meilleur niveau de vie que leurs frères européens, ils sont plus éduqués et mieux intégrés socialement et politiquement. Beaucoup gagnent plus que l'Américain moyen."

USA Islam Proteste

Des opposants au projet de mosquée protestent à New-York

Le musulman, bouc-émissaire ?

Mais en période de crise économique, on cherche toujours un bouc émissaire. La hausse du taux de chômage renforce la xénophobie, la peur de la différence. Muqtedar Khan est professeur de sciences politiques à Delaware. D'origine indienne, il vit depuis 20 ans aux Etats-Unis et craint que le sentiment anti-musulman se renforce dans les prochaines années :

"Les gens ont le sentiment que l'Amérique change. L'élection d'un président noir, dont le second prénom est Hussein, nourrit ce sentiment. De nombreux Américains craignent que ces changements soient irrévocables. Certains aimeraient que les Etats-Unis soient à nouveau dominés par les chrétiens blancs. Ils ont peur d'être mis à l'écart dans leur propre pays."

Pourtant, le chercheur se veut aussi optimiste. Car même une femme politique très conservatrice comme Sarah Palin a condamné le projet d'autodafé du Coran. Reste qu'il est toujours difficile de combattre des préjugés installés dans la tête des gens.

Auteur : Christina Bergmann, Cécile Leclerc
Edition : Mireille Dronne

  • Date 10.09.2010
  • Auteur Klaus Dahmann
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/P9Ts
  • Date 10.09.2010
  • Auteur Klaus Dahmann
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/P9Ts
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !