1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

ISAF, mission accomplie?

Plus de 13 ans après l'intervention militaire internationale menée par les Etats-Unis, la Force Internationale d'Assistance à la Sécurité en Afghanistan a officiellement mis un terme à sa mission de combat.

Afghanistan Zeremonie Ende NATO Mission ISAF Campbell 28.12.2014

John Campbell, Commandant de l'ISAF lors de la cérémonie marquant la fin de la mission

La fin de la mission de l'ISAF en Afghanistan domine la Une des journaux allemands. Plus de 13 ans après l'intervention militaire internationale menée par les Etats-Unis et qui avait chassé les taliban du pouvoir en Afghanistan , la Force Internationale d'Assistance à la Sécurité a donc officiellement mis un terme à sa mission de combat.

Pour la taz, la tageszeitung de Berlin, "cette fin officielle de l'ISAF n'est ni la fin de la présence militaire de l'OTAN, -y compris celle de la Bundeswehr -, ni la fin de l'engagement international en Afghanistan.

Deutsche Soldaten in Kabul

Soldats de la Bundeswehr à Kaboul

Ce retrait est plutôt un désengagement graduel, dû à ce que de nombreux médias et politiciens qualifient de "fatigue" vis-à-vis de l'Afghanistan. Ce mot est en contradiction avec le prétendu succès évoqué dans les discours officiels pour justifier une mission plus réduite de l‘OTAN; il illustre en fait l'idée que l'Afghanistan est un cas désespéré, que nous, les Occidentaux, sommes lassés d'un problème dont, depuis le début, nous n'avons jamais compris la complexité, raison pour laquelle nous n'avons jamais pu résoudre le problème", souligne la taz.

"Il est clair qu‘ à longue échéance, l ‘Afghanistan ne pourra être stabilisé que si les Etats occidentaux donateurs ne se désintéressent pas trop rapidement de la situation dans ce pays, souligne la FAZ, la Frankfurter Allgemeine Zeitung. D'ores et déjà, Kaboul est obligée de réduire les dépenses dans les domaines de l'éducation et de la santé, pour pouvoir contribuer aux coûts de son appareil de sécurité. Pour l'essentiel et pour longtemps encore, l'armée et la police afghanes devront être financées par l'étranger – sinon elles se désagrègeraient en milices rivales.

Nato Truppen Afghanistan Pakistan Anschlag Taliban

Attentat des taliban sur un convoi de l'ISAF dans la province de Nangarhar

Il est clair aussi que la guerre contre les taliban ne pourra être gagnée par des moyens militaires, estime le journal de Francfort qui conclut : le problème est que jusqu'ici, les taliban ne sont guère montrés disposés à mener des négociations de paix ! "


La lutte contre Ebola...

Les journaux remarquent eux-mêmes qu'ils en parlent de moins en moins.

Ebola in Liberia ARCHIV September 2014

Une fillette est amenée dans un centre de soins dans un village du Liberia

Ainsi, la Süddeutsche Zeitung relève que "si le sujet est moins souvent évoqué dans les quotidiens allemands, il n'en reste pas moins inquiétant. Les nations industrialisées ont envoyé de l'aide, construit des centres de soins dans les grandes villes et les statistiques semblent montrer une amélioration. Pourtant, rappelle l'éditorialiste, dans les pays concernés en Afrique, on ne contrôle toujours pas la situation, on ignore toujours les vrais chiffres, et le manque de soins est catastrophique. Or toute hésitation à agir peut contribuer à une nouvelle explosion des cas de contamination", souligne le journal qui appelle à rester vigilant.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !