1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Euro 2016

Irlande du Nord (Groupe C)

C'est la première fois que l'Irlande du Nord participe à l'Euro et elle se retrouve dans une poule difficile avec l'Allemagne, l'Ukraine et la Pologne. Mais l'équipe pourrait créer la surprise.

Écouter l'audio 02:00

L'Irlande du Nord veut faire bonne figure... et en a les moyens

Voilà longtemps que l'Irlande du Nord n'avait pas fait parler d'elle. Son meilleur parcours, la "Green and White Army" l'avait obtenu lors de la Coupe du monde 1958, en atteignant les quarts de finale. Pour l'Euro, il s'agit tout simplement de sa première participation à la compétition. Un ticket d'entrée obtenu avec brio, puisque l'Irlande du Nord a fini première de sa poule F avec 21 points, devant la Roumanie et la Hongrie. Si d'aucuns prédisent une sortie prématurée de l'équipe dirigée par Michael O'Neill, dans une poule qui comprend l'Allemagne, l'Ukraine et la Pologne, l'Irlande du Nord voudra tout de même faire bonne figure et pourquoi créer la surprise. Elle en a la possibilité, avec des joueurs d'expérience, comme par exemple le gardien Roy Caroll et le défenseur Johnny Evans (tous deux passés par Manchester United), le capitaine et milieu de terrain Steven Davies, sans oublier l'arme fatale devant, Kyle Lafferty, auteur de sept buts lors des éliminatoires.

Des grand-mères militantes

Depuis quelques semaines, une polémique secoue cette petite nation du Royaume-Uni, un peu plus petite que le Swaziland. Kitty O'Karine, Colette Devlin et Diana King, trois femmes âgées entre 68 et 71 ans, se sont rendues à la police de Derry, la deuxième ville du pays, en déclarant qu'elles avaient commandé à plusieurs reprises des pilules abortives en ligne pour les distribuer à des femmes qui en désiraient. En effet, l'avortement est illégal en Irlande du Nord - sauf en cas d'extrême danger pour la mère.

Ces trois femmes veulent changer la vision archaïque prônée par cette loi, qui se trouve ne pas être égalitaire pour tout le monde, étant donné que les plus aisées peuvent traverser la mer et se faire avorter dans le reste du Royaume-Uni, où l'avortement n#est pas interdit. Elles savent qu'elles risquent la prison à vie pour leurs actes, mais soutiennent que les les pilules abortives ne sont pas des "substances toxiques" mais "des médicaments essentiels selon l'Organisation mondiale de la santé".

Audios et vidéos sur le sujet

default

Liens émissions

Cliquez sur les liens ci-dessous pour écouter les dernières émissions. Pour vous abonner aux podcasts, copiez le fil RSS dans votre lecteur ou utilisez le lien iTunes si vous disposez d'un compte. 

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !