Irena a vu le jour à Bonn | Allemagne | DW | 26.01.2009
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Irena a vu le jour à Bonn

Une première aujourd'hui à Bonn: la création d'un Institut international pour les énergies renouvelables. Irena, c'est son nom, a vu le jour en présence de 400 représentants de 120 gouvernements du monde entier.

default

Environ 400 délégués ont participé à la conférence de création d'Irena

Il y avait déjà l'Agence Internationale à l'Energie atomique, l'Agence Internationale de l'Energie pour les énergies conventionnelles mais il manquait une organisation internationale qui encouragerait le développement des énergies renouvelables, tels que l'énergie solaire, l'éolien, l'hydroélectricité et la biomasse. C'est désormais chose faite avec Irena dont la création est due essentiellement à l'Allemagne, au Danemark et à l'Espagne.

Solarenergie Nutzung in südafrikanischem Dorf

Utilisation de l'énergie solaire dans un village d'Afrique du Sud

L'idée d'une telle agence est née il y a plus de 20 ans mais aujourd'hui, après plusieurs chocs pétroliers et de nombreux conflits gaziers, elle prend tout son sens, selon le ministre allemand de l'Environnement, Sigmar Gabriel:


«Elle doit montrer qu'en pleine industrialisation, il existe une autre réponse au défi de l'approvisionnement énergétique que la poursuite de la destruction de l'environnement, l'exploitation des terres et la pollution de l'atmosphère. Avant tout, elle doit aider les pays en développement. A la différence de l'énergie nucléaire, les énergies renouvelables peuvent être adaptées aux besoins d'une région ou d'un pays de manière décentralisée et sans que l'on ait besoin des réseaux électriques qui coûtent cher.»

Pressekonferenz zur Gründung der Internationalen Agentur für erneuerbare Energien IRENA in Berlin

Le ministre de l'Environnement Sigmar Gabriel lors du lancement de l'agence

Le ministre en a profité pour annoncer que la part des énergies renouvelables en Allemagne allait doubler d'ici à 2020, ce qui donnerait lieu à la création de 250 000 emplois:

«En ces temps de crise économique, il ne s'agit pas seulement de combler les lacunes dans la demande, mais d'investir dans les bons domaines. Tout ce que nous faisons au niveau international n'est pas destiné à conserver notre économie, nous ne voulons pas construire les mêmes voitures que dans le passé, mais des véhicules plus intéressants d'un point de vue écologique. Nous ne voulons plus produire de l'énergie de la même façon, nous voulons respecter le climat. Il s'agit de moderniser l'économie.»

L'agence devrait commencer prochainement ses travaux. Pour l'instant, elle dispose d'un budget de 25 millions d'euros. On saura en juin où se situera son siège. L'Allemagne a déjà proposé la ville de Bonn.





  • Date 26.01.2009
  • Auteur Audrey Parmentier
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/GgdE
  • Date 26.01.2009
  • Auteur Audrey Parmentier
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/GgdE