1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Irak, et maintenant ?

Une centaine de morts en 24 heures. La violence s'amplifie en Irak. Et les attaques ont changé de cible : maintenant, elles visent aussi la population civile et les forces de l'ordre irakiennes. Les journaux allemands sont désormais unanimes : une nouvelle volonté stratégique se dissimule derrière toute cette violence. Commençons par la Frankfurter Allgemeine Zeitung. Elle pense que le message des terroristes est clair : ils veulent déstabiliser le pays, pour empêcher la tenue des élections libres prévues, et le transfert de pouvoir aux Irakiens. Le quotidien conservateur estime que la seule façon pour les terroristes de se faire entendre, c'est que l'armée américaine reste dans le pays. Sinon, si les Irakiens reprenaient leur pays en mains, leurs attaques risqueraient de devenir une sorte de routine à laquelle on ne prête plus vraiment attention, comme pour l'IRA en Irlande du nord ou l'E.T.A en Espagne. « Les attaques dirigées contre la police et l'armée, en Irak, font partie d'une stratégie perfide », écrit la Süddeutsche Zeitung. La résistance à l'occupation américaine s'est commuée en lutte acharnée contre la renaissance politique du pays, poursuit le quotidien munichois. Il analyse la violence comme les prémices d'une possible guerre civile. Bien sûr, ces attentats alimentent la colère de la population : force est de constater que les troupes d'occupation sont incapables de reprendre la situation en main, maintenant que même les Irakiens servent de chair à canon. Mais d'après la Süddeutsche Zeitung, la tactique des terroristes va plus loin. Leur but n'est plus seulement de chasser les soldats étrangers hors du pays, mais de monter les groupes religieux et ethniques les uns contre les autres, notamment en prenant les Kurdes et les Chiites pour cibles. Le tout pour rendre l'Irak impossible à diriger. D'où la crainte formulée par le journal de voir la passation de pouvoir prévue au 1er juillet prochain remplacée par une explosion de la violence entre les partis antagonistes, qui n'ont pas réussi à trouver un terrain d'entente viable pour le pays. Il s'agit d'une politique de terreur planifiée, pense aussi la Frankfurter Rundschau. Une politique destinée à punir les collaborateurs avec l'ennemi, à avertir les indécis et à mobiliser les radicaux. Le quotidien analyse la guerre fratricide qui semble s'annoncer comme le fruit de la politique du « diviser pour mieux régner » menée jusqu'à présent par les Américains. La tageszeitung de Berlin espère que la police irakienne parviendra à reprendre le dessus, pour éviter une guerre civile, qui rendrait, après 20 ans de guerre et de sanctions le pays totalement exsangue.
  • Date 12.02.2004
  • Auteur Sandrine Blanchard
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C9ip
  • Date 12.02.2004
  • Auteur Sandrine Blanchard
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C9ip
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !