1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Interdiction du congrès islamique prévu à Berlin

Les journaux allemands sont nombreux à revenir sur l’interdiction d’un congrès islamique international prévu à Berlin au mois d’octobre. Raison de cette interdiction : dans une annonce de l’événement publiée sur internet, les organisateurs exprimaient leur approbation des attentats suicide contre Israël et les Etats-Unis. Des déclarations qui dépassent de loin les limites de ce qui peut être autorisé en Allemagne, selon le ministère berlinois de l’intérieur, et qui en disent long sur la nature du congrès en question.

Enfin, les autorités allemandes se sont décidées à interdire le congrès islamique de Berlin, écrit la Neue Osnabrücker Zeitung. Les Allemands ne peuvent pas prendre un tel risque, poursuit le journal. Le risque qu’on leur reproche de mettre leur capitale à la disposition de fanatiques religieux, de soi-disant « guerriers de Dieu », pour inciter à la haine d’Israël, des Juifs et des Etats-Unis. La propagande des organisateurs sur internet laissait en effet craindre que le congrès en question ne soit pas une simple réunion aux intérêts culturels et religieux, mais cache plutôt la préparation d’actes de violence.

Pour die Welt, le signal d’alarme a cette fois-ci fonctionné en Allemagne et c’est une bonne nouvelle. Quand l’opinion s’est rendu compte de la nature de cette conférence, les idéologues ont été mis à l’écart, les organisations islamiques ont pris leurs distances et les autorités ont exclu l’un des organisateurs. Il s’agit là d’un bel exemple de coopération réussie entre différentes structures liées à la sécurité, qui ont travaillé de concert avec rapidité et efficacité. Mais après tout cela, estime le journal, l’interdiction du congrès était tout à fait superflue. Affaiblis comme ils l’étaient par toute la pression qu’ils ont subie, les organisateurs auraient eu bien du mal à mettre sur pied ne serait-ce qu’un mini congrès.

S’agissait-il véritablement de terroristes d’envergure qui voulaient se réunir début octobre à Berlin, la question reste en suspens, écrit la Frankfurter Allgemeine Zeitung. Ce qui est sûr, c’est que les positions exprimées par les organisateurs allaient bien au-delà de légitimes critiques à l’encontre des politiques américaines et israéliennes au Proche-Orient. Le ministre de l’intérieur a donc bien fait d’interdire la réunion. Beaucoup de musulmans ont également exprimé leur désapprobation face à ce congrès. Personne ne devrait pouvoir organiser en Allemagne des rassemblements qui appellent aux attentats ou même qui les approuvent, poursuit la FAZ. Et cela n’a rien à voir avec de la censure. Il y a de nombreuses réunions où l’on critique la guerre en Irak ou les décisions d’Ariel Scharon sans en arriver pour autant à des déclarations de haine ou des incitations aux attentats suicide.

  • Date 21.09.2004
  • Auteur Aude Gensbittel
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C9gS
  • Date 21.09.2004
  • Auteur Aude Gensbittel
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C9gS
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !