1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afro-presse (hebdomadaire)

Instabilité et insécurité sur la "Grande Île"

À Madagascar, depuis des années déjà, la situation politique, économique et sociale reste instable. Dimanche dernier encore, un attentat a fait trois morts et 91 blessés dans un stade de la capitale Antananarivo.

Dimanche 26 juin, une explosion a secoué en début de soirée le stade municipal de Mahamasina, où se tenait un concert gratuit à l'occasion de la fête de l'indépendance. Le président malgache Hery Rajaonarimampianina

Bildergalerie Herausforderungen für Madagaskars

L'actuel président malgache Hery Rajaonarimampianina a laissé entendre que l'attentat du 26 juin avait des motifs politiques

a tout de suite accusé l'opposition d'être à l'origine de cet acte terroriste et vice-versa. Le climat politique reste donc très tendu, relève la FAZ, la Frankfurter Allgemeine Zeitung qui rappelle que Madagascar traverse une crise politique quasi permanente depuis 2009 déjà.

Madagaskar Ex-Präsident Marc Ravalomanana

Le président Marc Ravalomanana le 15 mars 2009

À l'époque, le pays avait failli plonger dans une guerre civile lorsque le maire de la capitale, Andry Rajoelina, avait essayé de renverser le président élu Marc Ravalomanana. Ce dernier avait autorisé son armée à tirer sur des civils, armée qui s'était divisée en différentes factions jusqu'à ce que Ravalomanana, affairiste milliardaire, se réfugie finalement en Afrique du Sud.

Madagaskar Unterstützer von Oppositionsführer Andry Rajoelina feiern

Andry Rajoelina , maire d' Antananarivo, essaie en mars 2009 de renverser le président élu Marc Ravalomanana



Rajoelina est devenu alors président d'un "gouvernement de transition", une transition constamment prolongée. Ce n'est qu'après des pressions massives de l'Union Africaine et l'Union européenne, liées à de sévères sanctions économiques que de nouvelles élections ont pu avoir lieu, en 2013. Le gagnant: Hery Rajaonarimampianina, un proche d'Andry Rajoelina, et ex-ministre des Finances de son cabinet.

Robinson Jean Louis

Jean Louis, Robinson, le perdant de l'élection présidentielle de 2013, un "homme de paille" du président renversé Marc Ravalomanana (en décembre 2013)

Le perdant: Jean-Louis Robinson, homme de paille du président renversé Ravalomanana. Ravalomanana qui grâce à ses très importants moyens financiers, continue de tirer les ficelles sur la Grande Île à partir de sa résidence de Johannesburg

La crise permanente à Madagascar, fortement marquée par des rivalités personnelles, s'est encore aggravée en mai 2015, lorsque le Parlement a engagé une procédure de destitution du Président, accusé d'abus de pouvoir. Mais le Tribunal constitutionnel a alors déclaré l'invalidité de cette procédure.

Armut in Madagaskar

La pauvreté règne en maître sur la "Grande Île"

Quoi qu'il en soit, déplore le journal de Francfort, les conséquences économiques de cette crise permanente depuis sept ans sont catastrophiques. Car si Madagascar dispose de nombreuses ressources en sous-sol, 90% des Malgaches vivent en dessous du seuil de pauvreté officiel, soit avec moins de 2 dollars par jour!"

Autre thème retenu cette semaine: la révolution numérique

Une révolution qui change la vie de la majorité des habitants de notre planète et qui avance rapidement aussi en Afrique, où elle ouvre de nouvelles perspectives de développement.

En Afrique, deux tiers de la population sont en ligne et utilisent Internet, relève le Tagesspiegel. Cela montre l'importance de la numérisation pour le continent, souligne le quotidien berlinois dans un article intitulé "Sortir de la pauvreté grâce aux apps, aux applications". Le journal évoque un forum tenu mardi 28 juin par la GIZ, la Société allemande pour la coopération internationale et intitulé "Le Monde en changement."

Money

Retrait d'argent à une caisse "Mobile Money Orange" à Abidjan, en Côte d'Ivoire

"Le changement ou la révolution numérique ouvre de nombreuses nouvelles perspectives aux pays en développement et a engendré des innovations qui ont permis de réaliser des progrès sociaux et économiques, mais aussi ouvert un accès aux marchés et aux couches plus pauvres de la population. L'éditorialiste rappelle le succès du système de paiement en ligne "M-Pesa" sur le marché africain. Un avoir est enregistré sur le téléphone mobile avec lequel on peut payer des marchandises ou transférer de l'argent. Une banque mobile, pour des gens sans comptes en banques !

Symbolbild - Handys in Afrika

Au Kenya, un homme effectue un virement avec l'app M-Pesa

Au Kenia par exemple, où seuls 30% de la population disposent d'un compte en banque, 70 % des Kényans effectuent des virements via le système M-Pesa. Mais cela n'est qu‘un exemple de succès parmi d'autres, souligne le journal.

Avec ses multiples applications, la révolution numérique avance dans de nombreux autres domaines, comme l'information, la formation, l'artisanat, le commerce ou l'agriculture. Grâce à des applis, des éleveurs peuvent, par exemple, contrôler le nombre de leurs têtes de bétail ou savoir leur valeur actuelle sur les différents marchés. Des agriculteurs peuvent s'informer sur la météo dans les jours et semaines à venir ou comparer les prix des semences.

Symbolbild Afrika Medienentwicklung Digitale Medien

Il n'est jamais trop tôt pour utiliser les médias modernes!

L'éditorialiste souligne l'importance pour les états africains de "créer les cadres institutionnels pour la numérisation mais aussi de déréguler et privatiser à bon escient pour promouvoir et élargir cette révolution numérique …Sans oublier l'accès généralisé à l'électricité !"

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !