1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Insécurité, un sentiment qui se répand en Allemagne

Un sentiment qui prend de l'ampleur après la décision du ministre allemand de l'Intérieur, mardi soir, d'annuler le match de football Allemagne-Pays-Bas à Hanovre en raison de menaces terroristes.

Une décision qui a valu de nombreuses critiques à Thomas de Maizière pour avoir refusé de donner des précisions concrètes sur ces menaces…

Le quotidien Bild rapporte que le ministre allemand de l'Intérieur a été averti mardi à quelques minutes seulement du coup d'envoi, d'un projet très concret d'attentat au stade de Hanovre, selon des informations fournies par "un service de renseignement étranger". Ce sur quoi Thomas de Maizière a décidé d'annuler le match, pourtant présenté depuis des jours comme le "match de la liberté". Le lendemain, le ministre de l'Intérieur a refusé de s'expliquer sur le pourquoi de sa décision, estimant qu'"une partie des réponses susciterait l'inquiétude de la population". L'annulation d'une rencontre censée être un hommage aux victimes des attentats terroristes de vendredi dernier en France, tout comme la déclaration du ministre, n'ont pas vraiment dissipé les angoisses de la population...

PK von Innenminister de Maiziere zur Absage des Länderspiels Deutschland Niederlande

Thomas de Maizière, le ministre allemand de l'Intérieur n'a pas voulu expliquer les raisons exactes qui l'ont amené à annuler le match Allemagne- Pays Bas

Plusieurs journaux soutiennent toutefois l'action du ministre, comme la FAZ, la Frankfurter Allgemeine Zeitung : "…maintenir un tel match malgré des menaces d'un éventuel carnage n'aurait pas été courageux, mais un délit ! souligne l'éditorialiste de la FAZ qui estime que la prévention fait aussi partie du travail de la police. Si l'on veut gagner contre un ennemi, qui non seulement tue aveuglément des civils, mais qui se cache même parmi eux, on doit faire confiance au bon travail des services de renseignement et miser sur les forces spéciales au sein de l'armée et de la police.

Pour le quotidien Die Welt "Le combat contre le terrorisme se livre sur plusieurs champs de bataille. Mais c'est avant tout aux différents services de renseignement et aux différentes forces de police - non à l'armée- de fournir les plus gros efforts dans ce combat. On doit les doter de manière résolue, rapide et généreuse des moyens nécessaires pour mener à bien ce combat pour protéger l'Etat et ses citoyens. Et si la limitation des droits civiques de personnes ou de groupes de personnes s'avère nécessaire, on doit pouvoir prendre cette possibilité en considération, estime le journal. Face à des situations dangereuses, notre démocratie est assez forte pour trouver le juste équilibre entre le besoin de sécurité et le besoin de liberté ".

Absage Fußball Länderspiel Deutschland Niederlande

Le stade "HDI Arena" de Hanovre fermé le 17 novembre juste avant un match très attendu



Quelques journaux relativisent la menace terroriste en Allemagne. Ainsi le quotidien bavarois Mittelbayerische Zeitung rappelle que: "depuis 2001, 2 personnes en tout ont été victimes d'un attentat islamiste en Allemagne. Dans le même temps 90.000 personnes sont mortes lors d'incidents ménagers à la maison! La probabilité de devenir victime d'un attentat terroriste islamiste en Allemagne est donc quasi nulle, conclut l'éditorialiste qui appelle les lecteurs à garder leur sang froid ! "

En Syrie, la terreur quotidienne continue

Toutefois, la situation pourrait évoluer après le rapprochement récent des positions entre Européens, Américains et Russes sur la Syrie et l'adoption à Vienne d'un calendrier de sortie de crise contre le groupe "Etat islamique".

Syrien-Konferenz in Wien

A Vienne, la dernière conférence internationale sur la Russie a quelque peu rapproché Moscou et Washington sur la stratégie de sortie de crise en Syrie

"Dans leur lutte contre le groupe "Etat islamique", Européens et Américains ont plus que jamais besoin d'une action large et déterminée des Russes en Syrie, estime le quotidien Süddeutsche Zeitung. A condition qu'elle soit vraiment menée cette fois contre les sbires de l'EI. Si Moscou, Paris et la coalition menée par Washington coordonnent leurs frappes contre Raqa et autres bastions jihadistes, le sombre et cruel mythe de l'Etat Islamique sera vite terni ! " estime la Süddeutsche.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !