Inquiétude après le lancement d′un satellite par l′Iran | International | DW | 04.02.2009
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Inquiétude après le lancement d'un satellite par l'Iran

L'Iran a lancé hier son 1er satellite dans l'espace. Cette avancée technologique suscite l'inquiétude internationale, alors que se tient en Allemagne une nouvelle réunion des Six sur le programme nucléaire de Téhéran.

default

Le 1er satellite iranien a été placé en orbite par une fusée 100% made in Iran.

Selon les agences de presse iraniennes, le satellite Omid, qui signifie "espoir" en farsi, va tourner autour de la Terre 15 fois en 24 heures, une rotation qui lui permettra d'effectuer des mesures dans l'espace et de communiquer les données à une base terrestre. Mais les Occidentaux y voient plus qu'une simple prouesse technique de la part d'un pays frappé par de multiples sanctions internationales. Parmi les premiers à réagir, les Etats-Unis ont fait part de leur inquiétude sur les nouvelles capacités balistiques de Téhéran. Selon le porte-parole du Département d'Etat Robert Wood, la plupart des éléments technologiques nécessaires à un véhicule spatial sont les mêmes que ceux employés pour des missiles balistiques à longue portée. Au cours d'une rencontre à Washington avec son homologue américaine Hillary Clinton, le chef de la diplomatie allemande Frank-Walter Steinmeier a également exprimé sa préoccupation :

"Si l'Iran dispose vraiment de tels moyens techniques, alors nous allons devoir nous pencher encore plus intensivement au cours de prochaines semaines et des prochains mois sur le dossier iranien."

L'Allemagne et les Etats-Unis font partie du groupe des Six qui négocie avec Téhéran en vue d'obtenir l'arrêt de ses activités d'enrichissement d'uranium. Aujourd'hui justement se tient une réunion du groupe à Wiesbaden, dans l'ouest de l'Allemagne, la première depuis l'entrée en fonction du président américain Barack Obama. Dès son investiture, celui-ci avait tendu la main à l'Iran en évoquant la possibilité de discussions directes. Mais depuis hier, le ton s'est refroidi. Le porte-parole de la Maison Blanche Robert Gibbs a prévenu que les Etats-Unis utiliseraient "tous les éléments de leur puissance nationale" pour faire face aux différents défis posés par Téhéran. De son côté, Israël a appelé la communauté internationale à renforcer les sanctions contre l'Iran, qui continue pour sa part d'affirmer que le lancement de son satellite n'a aucun objectif militaire. Mais la crédibilité de Téhéran a depuis longtemps du plomb dans l'aile.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !