1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Inauguration du pontificat de Benoît XVI

Photos mettant en évidence le pallium et l’anneau du pêcheur, commentaires, reportages, billets, titres sur plusieurs colonnes – impossible pour les lecteurs des quotidiens allemands de ce lundi d’ignorer que « leur » pape, Benoît XVI est désormais pleinement en fonctions. Et la messe inaugurale prononcée hier par Josef Ratzinger trouve un écho majoritairement favorable dans la presse.

Bain de foule pour le nouveau souverain pontife sur la Place Saint-Pierre

Bain de foule pour le nouveau souverain pontife sur la Place Saint-Pierre

C’est même un souverain pontife – disons-le carrément : un pape à l’air filou que DIE WELT a choisi de placer en une ; avec, pour bien montrer qu’on ne s’est pas trompé dans son choix au journal de Berlin, un court extrait de l’homélie de Benoît XVI sur cinq colonnes : « L’Église est vivante. Et l’Église est jeune ».

À l’opposé, la TAGESZEITUNG de Berlin, reste aussi fidèle à elle-même en nous montrant un Josef Ratzinger en pleine célébration de l’eucharistie sur la Place Saint Pierre, « Un pape qui fait patte de velours », titre le journal en en remettant une couche dans la légende de la photo : un pape « à tu et à toi avec Dieu et avec les chats ». Explication dans les lignes de l’article : l’ancien Préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi avait l’habitude, paraît-il, de distribuer les vestiges des repas papaux aux chats errants du Vatican.

Nous y voilà ! Avec la FRANKFURTER RUNDSCHAU, par exemple, qui nous donne un beau résumé de la situation en nous montrant un Benoît XVI qui « s’efforce de faire oublier sa réputation de policier de la foi ».

Ou encore avec la FRANKFURTER ALLGEMEINE ZEITUNG qui a vu un souverain pontife inquiet du « désert » et du « vide des âmes », qui se place sciemment en continuateur du grand Jean Paul II sans chercher à profiter de son aura, et qui, en tant que forgeron théologique du précédent pontificat, est en quelque sorte aussi son propre héritier.

Ou enfin avec la SÜDEUTSCHE ZEITUNG qui cite elle aussi l’homélie de dimanche (« Celui qui a la foi n’est jamais seul ») pour illustrer la photo du premier bain de foule du nouveau pape, une foule visiblement jubilatoire « pour un homme dont la réputation n’est pourtant pas le charisme » note le journal de Munich avant d’ajouter : « Voilà un début qui donne raison à tous ceux qui voient déjà Josef Ratzinger surprendre de nombreux critiques et sceptiques ».

Bon, retour sur terre maintenant avec le GENERAL ANZEIGER de Reutlingen pour qui les « images choisies par Benoît XVI, si elles ont le contour, manquent encore de substance ».

Et surtout avec la BADISCHE ZEITUNG qui enfonce le clou : aujourd’hui lundi, écrit notre confrère de Baden-Baden, c’est le jour où l’Église retrouve son train-train quotidien. La contraception, la situation des femmes, les questions sociales... Rien de tout cela dans l’homélie de dimanche. Et le journal de Baden Baden attend des précisions dans les semaines à venir – car « si la doctrine reste pure sans être entendue et si Benoît prêche dans le désert, la désertification se poursuivra. »

  • Date 25.04.2005
  • Auteur Yvon Arsenijevic
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C9e9
  • Date 25.04.2005
  • Auteur Yvon Arsenijevic
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C9e9
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !