1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Impossible de faire marche-arrière

A la Une de la presse allemande : des images des avions de frappe dans le ciel libyen ou des voitures en feu qui viennent d’être bombardées. Les éditorialistes voient plutôt d’un bon oeil l’opération militaire en Libye.

default

Ras Lanouf sous les bombardements

" Le crépuscule" titre la Frankfurter Allgemeine Zeitung. Sous-entendu le crépuscule de la fin des autocraties dans le monde arabe. Car il est maintenant trop tard pour faire demi-tour. Qu'ils le veuillent ou non, les pays occidentaux sont engagés dans une guerre avec un pays musulman. Peu importent les justifications, le but est clair : faire chuter le régime de Kadhafi. Le journal s'interroge tout de même : la coalition ne s'est-elle pas lancée naïvement dans une affaire qui ne la concerne pas ?

Libyen Gaddafi Fernsehansprache Tripolis

Le but caché des frappes : faire chuter Kadhafi?

Elle a fait le bon choix, maintient la Süddeutsche Zeitung. La coalition emmenée par la France, la Grande-Bretagne et les Etats-Unis a pris ses responsabilités, pas comme l'Allemagne qui s'est tiré d'affaire de manière peu crédible. Il fallait à tout prix mettre fin au massacre des insurgés de Benghazi, c'était la dernière chance. Mais le quotidien admet que l'opération militaire pourrait durer plus longtemps que prévu, il souhaite désormais que l'OTAN prenne les choses en main, c'est-à-dire qu'elle gère la zone d'exclusion aérienne et le blocus maritime. Cette stratégie ne pourra cependant réussir que si les pays arabes s'allient à l'OTAN. Les pilotes arabes doivent entrer en action pour éviter qu'on taxe toute cette opération de « croisade occidentale ».

NPD Wahlflyer Sachsen-Anhalt

Un tract du NPD, le parti néo-nazi : "stopper l'invasion étrangère"

La tageszeitung consacre son édito au scrutin régional qui s'est tenu hier dans le Land de Saxe-Anhalt, dans l'Est de l'Allemagne. Il y a une bonne et une mauvaise nouvelle. La bonne, c'est que le parti néo-nazi n'entre pas au Parlement régional, alors que l'on craignait qu'il obtienne plus de 5% des voix. Pour le journal, les citoyens ont su avoir un réflexe immunitaire face à la propagande des néo-nazis. Ils ont su voter au bon moment. Mais la mauvaise nouvelle, c'est que la coalition entre les conservateurs et les sociaux-démocrates se maintient au pouvoir. C'est une coalition du centre, une coalition molle qui va encore durer 5 ans, déplore la taz, qui craint que sans autre alternative politique, la démocratie perde en substance…

Auteur : Cécile Leclerc
Edition : Mireille Dronne

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !