1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Imposer sa vision de la religion

À la Une de la presse : la visite du Pape au Liban, qui s'est achevée dimanche. Les déclarations de Benoît XVI tranchent avec les violences dans le monde arabe ces derniers jours et avec des provocations en Allemagne.

Des manifestants soudanais à la sortie de la Grande prière le 14 septembre

Des manifestants soudanais à la sortie de la Grande prière le 14 septembre

La Frankfurter Allgemeine Zeitung, tout d'abord, constate que la visite du pape Benoît XVI au Liban n'a pas été éclipsée par l'ombre de la guerre civile dans la Syrie voisine. Ce voyage s'est vu donner une toute autre actualité par un véritable incendie qui a gagné le monde musulman, allumé par un film outrageant sur le prophète de l'islam.

À Beyrouth, le pape a appelé à l'arrêt des violences en Syrie

À Beyrouth, le pape a appelé à l'arrêt des violences en Syrie

La visite n'a pas mis un terme à la guerre et n'a pas non plus éteint ce feu, mais elle été un symbole important. Le chef de l'église catholique a montré aux chrétiens et aux musulmans du Proche-Orient que la paix et l'humilité peuvent être une alternative à la violence qui domine actuellement la région.

Die Welt pense voir dans les manifestations contre le film "L'innocence des musulmans", une action concertée des salafistes. Dans la plupart des pays concernés, on a à peine compté quelques centaines de manifestants. Et presque partout, les banderoles et les chants indiquent que derrière ces protestations se cachent des groupes salafistes, qui propagent une interprétation particulièrement rigide de l'islam. Ce n'est pas la colère spontanée du peuple qui s'est exprimée.

La Süddeutsche Zeitung estime quant à elle qu'il se joue actuellement quelque chose d'important entre les islamistes radicaux et les modérés dans des pays comme la Tunisie ou l'Égypte. Les salafistes revendiquent le droit de décider à quoi doit ressembler le nouveau monde arabo-musulman. Ils sont minoritaires, mais ont de l'influence, grâce à leurs paroles simples. Et ils parviendront à imposer certaines de leurs idées.

Pro-Deutschland s'oppose notamment à la construction de mosquées en Allemagne

Pro-Deutschland s'oppose notamment à la construction de mosquées en Allemagne

Les agitateurs du petit parti d'extrême droite "Pro-Deutschland", qui dénonce régulièrement l'islamisation de la société allemande, tentent à nouveau une provocation, constate die tageszeitung. Ils veulent projeter justement le film qui a conduit à des manifestations dans une douzaine de pays. Et même inviter à Berlin le prédicateur américain Terry Jones, connu pour avoir brûlé des corans.

Il existe dans le code pénal un article qui interdit les insultes contre la religion quand elles risquent de perturber la paix publique. Mais pour le journal, ce n'est pas la bonne méthode que d'interdire. Que peuvent faire, alors, les honnêtes gens ? Ils peuvent s'indigner. Ils peuvent s'inviter à la projection du film. Ils peuvent montrer au monde à quel point les gens de "Pro-Deutschland" ne sont qu'un groupuscule ridicule. C'est une tâche exaspérante, mais cela vaut mieux que d'interdire ou de saccager les bureaux de "Pro-Deutschland".

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !