1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Il y a 70 ans, la Conférence de Wannsee

C'est le 20 janvier 1942, dans une villa sur les bords du lac de Wannsee, à Berlin, qu'a lieu la conférence qui planifie l'extermination des Juifs d'Europe, ce que les nazis appellent alors la "solution finale".

default

C'est dans cette villa sur les bords du Wannsee, à Berlin, qu'a lieu la conférence du 20 janvier 1942

La Conférence de Wannsee est ancrée dans les mémoires comme une étape décisive dans la mise en œuvre de l'holocauste. C'est au cours de cette conférence qu'a été décidée l'extermination des Juifs d'Europe, la "solution finale", a-t-on dit pendant longtemps. Mais la signification véritable de cette réunion organisée par Reinhard Heydrich, directeur de l'Office central de sécurité du Reich, reste encore aujourd'hui débattue par les historiens.

La bureaucratie au service du génocide

La déportation des Juifs du Reich commence en effet bien avant janvier 1942 - comme le rappelle Michael Wildt, professeur d'Histoire à l'Université Humboldt de Berlin :

Reinhard Heydrich quer

Reinhard Heydrich invite à la conférence 15 hauts fonctionnaires nazi et de l'administration du Reich

« Pendant longtemps en effet, on a dit que la Conférence de Wannsee était l'endroit où a été décidé l'holocauste. Mais des centaines de milliers de Juifs d'Union soviétique ont été assassinés dès l'été 1941. Wannsee est plutôt la réunion où l'on étudie comment toutes les instances de l'appareil de l'Etat - et pas seulement les SS - peuvent être impliquées dans les meurtres de masse, orchestrés de façon systématique. »

La responsabilité du peuple allemand

70 ans après la Conférence de Wannsee, 67 ans après la fin du IIIe Reich, une question hante toujours les esprits : pourquoi une très grande partie de la population allemande a-t-elle adhéré à l'idéologie national-socialiste ? Etienne François, historien :

« Les raisons, c'est d'une part la profondeur de la crise économique de 1929, avec le chômage de masse. Ajoutez à cela le traumatisme de la Première Guerre mondiale et du Traité de Versailles. Et puis enfin la volonté d'une grande partie des élites et des classes dirigeantes allemandes de choisir une solution de droite et non pas une solution de gauche à la crise. »

Et en période de crise, il est toujours plus facile de trouver un bouc émissaire. Ce qu'ont fait les nazis avec les Juifs au cours du IIIe Reich. Le IIIe Reich, une « rupture de civilisation » comme le qualifie Etienne François.

A noter: le quotidien allemand TAZ propose dans son édition du 20.01.2012 un dossier de sept pages sur la Conférence de Wannsee. Le journal reproduit l'intégralité du procès verbal de la réunion.

Auteur : Carine Debrabandère, Michael Marek
Edition : Elisabeth Cadot

Audios et vidéos sur le sujet