Il y a 65 ans, Hiroshima | International | DW | 06.08.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Il y a 65 ans, Hiroshima

Le 6 août 1945, la ville japonaise d'Hiroshima était anéantie par une bombe atomique de quatre tonnes larguée par un avion américain pour pousser le Japon à capituler. Un prêtre allemand, témoin oculaire, se souvient.

default

Des touristes au mémorial d'Hiroshima

Le matin du 6 août 1945, il fait déjà 30°C à l'ombre dans la ville japonaise d'Hiroshima. Profitant du beau temps, le père Klaus Luhmer descend avec son bréviaire dans le jardin du noviciat jésuite où il est missionnaire. Mais il interrompt rapidement sa lecture.

« A 8h14, j'ai entendu un bombardier B29. A ce moment, je n'ai pas compris ce qui était en train de se passer. C'était plus lumineux que le soleil, une sorte de demi-sphère dans le ciel. J'ai pensé que c'était une bombe normale qui explosait derrière la colline d'à côté. »

Flash-Galerie 65. Jahrestag Hiroshima

Vue de la ville, un mois après l'explosion

Ce que Klaus Luhmer a vu ce matin-là, ce n'était pas une bombe habituelle. C'était la déflagration d'une bombe atomique, lâchée à quatre kilomètres de là, sur le centre ville d'Hiroshima. Le prêtre se dépêche de se mettre à l'abri.

« Au moment où j'ai vu cette clarté dans le ciel, une vague de chaleur s'est mise à déferler. Avec une pression énorme. Tout le bâtiment tremblait sur ses fondations, les 3/4 des tuiles se sont mises à pleuvoir par terre et toutes les vitres ont explosé. »

Quelques instants plus tard, la BBC britannique annonce que les Etats-Unis ont lâché une bombe atomique sur le Japon. Personne ne sait de quoi il s'agit vraiment. Mais quand Klaus Luhmer monte sur la colline voisine pour voir ce qui se passe, il voit que toute la ville est en flammes, sous une pluie de cendres noires. Les premières victimes ne tardent pas à arriver. Le prêtre voit alors des gens la peau en lambeaux, leurs vêtements ont fondu et se sont incrustés dans leur chair. 140 000 personnes sont mortes sur le coup ou des suites de leurs brûlures. Les magasins, les habitations de la ville sont détruits, l'odeur est pestilentielle. Des cadavres jonchent le sol.

Japan Jahrestag Hiroshima John Roos USA Flash-Galerie

L'ambassadeur américain, John Roos, aux commémorations de 2010

Pour la première fois cette année, les Etats-Unis ont envoyé un représentant assister aux cérémonies de commémoration organisées par le Japon. Un geste de soutien de Barack Obama, favorable à la destruction des arsenaux nucléaires. Mais Washington continue d'estimer que les bombes larguées sur Hiroshima et, trois jours plus tard, sur Nagasaki étaient un mal nécessaire pour remporter la guerre.

Barack Obama est attendu au Japon en novembre. Les Japonais espèrent que le président américain se rendra à Hiroshima et Nagasaki et qu'il leur présentera des excuses au nom des Etats-Unis.

Auteurs: Silke Ballweg/ Sandrine Blanchard
Edition: Konstanze von Kotze

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !