1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Il y a 60 ans : la guerre de Corée

Dans la nuit du 24 au 25 juin 1950, 600.000 soldats nord-coréens franchissent la ligne de démarcation qui sépare leur Etat communiste de la Corée du Sud, sous régime pro-occidental. C'est le début de la guerre de Corée.

default

Le maréchal nord-coréen Kim Il Sung signe l'armistice en 1953

Il y a soixante ans, 600.000 soldats nord-coréens franchissent la ligne de démarcation du 38e parallèle qui sépare leur Etat communiste de la Corée du Sud, sous régime pro-occidental. C'est le début de la guerre de Corée. Vite oubliée, elle demeure l’un des conflits les plus meurtriers de la deuxième moitié du 20e siècle.

Plus de deux millions de victimes

On évalue à plus de deux millions le nombre de victimes de cette guerre qui a duré trois ans. Un conflit qui est à replacer dans le contexte de la Guerre froide avec, d’un côté, l’Union soviétique qui a occupé après 1945 le Nord de la Corée, et les Etats-Unis dirigés par Harry Truman, qui se sont installées au Sud.

Streit zwischen Nord- und Südkorea nach einem Schiffsuntergang

Au coeur du malaise actuel entre Séoul et Pyongyang : le naufrage d'une corvette sud-coréenne

Les causes de la guerre remontent aux conditions dans lesquelles ont été établis les deux gouvernements coréens en 1948 : celui du Nord refuse de reconnaître la légitimité des élections menées dans le Sud, sous l'égide des Nations unies. Celui du Sud brandit l’étendard de l'ONU pour mieux souligner qu'il est le seul gouvernement légitime de la Corée. En gros, chacune des deux parties se croit légitimée à reconquérir l'autre. C’est la Corée du Nord qui fait donc le premier pas, soutenue par la Chine communiste. En face d’eux, l’ONU recommande à ses Etats membres d'apporter leur soutien militaire à la Corée du Sud.

Il n'existe aucun traité de paix entre les deux Corées

Nordkorea Südkorea Kriegsschiff Konflikt

La tension est montée dans la zone tampon: selon une enquête internationale, une torpille nord-coréenne a provoqué le naufrage

Au bout de trois ans, le conflit se termine par un armistice toujours en vigueur - dans l'attente d'un hypothétique traité de paix. Les deux Corées sont donc toujours techniquement en état de guerre. Et les choses entre Séoul et Pyongyang ne vont pas très bien. Pas plus tard que ce matin, le président sud-coréen Lee Myung-Bak appelait la Corée du Nord à cesser les « provocations militaires irresponsables ». Il faut dire que le naufrage, en mars dernier, d’une corvette sud-coréenne coulée selon une enquête internationale par l’armée nord-coréenne, n’a fait qu’envenimer les relations entre les deux pays. Pyongyang rejette toute responsabilité. Le 25 mai dernier, la Corée du Nord décidait même de rompre toutes ses relations avec le Sud ainsi que les communications entre les deux pays. La tension est toujours vive dans cette zone tampon. Créée en 1953, elle est toujours la frontière la plus armée du monde.

Auteur : Carine Debrabandère
Edition : Sandrine Blanchard

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !