1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Hypo Real Estate: banque symbole de la crise financière

Aujourd’hui à Münich a lieu l’assemblée générale des actionnaires qui attendent des explications sur la gestion de la banque et sa nationalisation

default

Siège central de la "Hypo Real Estate Holding AG", à Munich

La grande banque de financement de l’immobilier aurait dû déposer son bilan si l’Etat n’était pas intervenu in extremis en donnant des garanties se chiffrant en dizaines de milliards d’euros pour la sauver. Le gouvernement aurait-il dû intervenir plus tôt ou s’abstenir?

Question explosive en pleine campagne électorale pour les législatives, et l’opposition en Allemagne entend bien tirer profit de l’affaire Hypo Real Estate contre les partis de la coalition gouvernementale…

C’est en dernière minute que la faillite a été évitée - le gouvernement fédéral a donné des garanties pour 100 milliards d’euros pour sauver la banque.

Hauptversammlung der Hypo Real Estate

Michael Endres, ex - président du Conseil d'Administration de l'Hypo Real Estate Holding AG

Un sauvetage nécessaire, inévitable de l’avis du chef de la Deutsche Bank Josef Ackermann:

" Une banque de la taille de Hypo Real Estate est une banque systémique.."

Systémique, c’est à dire que tout le système financier aurait été encore plus menacé en cas de chute de la Hypo Real estate. Dans un effet de dominos la banque aurait entraîné avec elle d’autres instituts financiers et de nombreux secteurs de l’économie. Dans les milieux financiers, on parle de dettes de l’ Hypo Real Estate se chiffrant en milliards d’euros auprès d’autres instituts tels que le groupe Allianz, l’Assureur Münchner Rück, la Bayerische Landesbank , la Deutsche Bank ou encore la Commerzbank. La chancelière Angela Merkel explique ainsi l'intervention de l'Etat:

" En tant que gouvernement nous donnons des garanties, une sécurité. Sécurité qui est la base même pour rétablir la confiance ."

Une sécurité qui coûte cher aux constribuables, estime pour sa part Gerhard Schick du parti d’opposition Alliance 90 / Les Verts: " Bien que l’Etat donne des garanties …finalement ce sont les contribuables qui doivent supporter toutes les charges..."

Hypo Real Estate Untersuchungsausschuss

Entretemps le gouvernement fédéral a acquis 90% des actions d’ Hypo Real Estate, ainsi pratiquement nationalisé. Mais les garanties et les aides financières seront - elles suffisantes? Cela n’est pas assuré. Le président sortant du conseil d’administration Endres estime qu’au moins une dizaine de milliards d’euros supplémentaires sont encore nécessaires pour sortir HRE de l'impasse.