1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

"Humour britannique"

A la Une de la presse allemande aujourd’hui, une razzia contre les auteurs de propos haineux sur internet et surtout la nomination de Boris Johnson au poste de ministre des Affaires étrangère à Londres.

C’est avec ironie que la plupart des journaux allemands ont accueilli la nomination de "Mr Bexit" comme chef de la diplomatie britannique même si ce dernier ne sera pas directement en charge des négociations avec l'Union européenne sur la sortie de la Grande-Bretagne de l’UE. La nouvelle Première ministre, Theresa May ayant nommé l'ancien secrétaire d'Etat aux Affaires européennes, David Davis, ministre du Brexit.

Humour britannique

« Humour britannique » ou encore « blague », bon nombre de quotidiens allemands n’ont pas manqué d’imagination pour qualifier ou caricaturer la nomination de Boris Johnson. Nommer « le plus éclatant partisan du Brexit » à la tête de la diplomatie britannique est une « décision surprenante » , écrit Die Zeit. « Tout à coup, diplomate », titre sur son site internet l'influent hebdomadaire Der Spiegel, qui se dit que tout est possible en Angleterre : bientôt même Dracula sera ministre de la Santé ! Référence au célèbre vampire créé par le romancier

Irlandais Bram stoker. Avec la nomination du « King of Brexit » à ce poste, « il n'y a finalement plus de doute sur le fait que dans la politique britannique, ce n'est pas le bien du pays qui est la priorité mais le renvoi d'ascenseur, les ambitions personnelles et les tactiques de conquête du pouvoir », poursuit Der Spiegel.

« Johnson ministre des Affaires étrangères? C'est de l'humour britannique », ironise le quotidien de centre-gauche Süddeutsche Zeitung sur son site internet. La Berliner Zeitung parle de son côté d'une véritable surprise. Pour ce quotidien, ceux qui parlaient de la fin de sa carrière politique, se sont trompés. A présent, celui qui passe pour ne pas être diplomate devient le diplomate le plus important du Royaume-Uni, note le journal berlinois.

« Coup d'éclat, blague », tels sont les termes employés par le quotidien conservateur Die Welt, qui rappelle que Boris Johnson a qualifié la candidate démocrate à la Maison Blanche Hilary Clinton «d'infirmière sadique» et a comparé l'Union européenne « à Hitler ».

Guerre contre les propos haineux sur internet en Allemagne

Pour die Tageszeitung, l'histoire, nous a appris à quelle vitesse peut se transformer un langage haineux en violence. Il existe une corrélation claire entre la rhétorique des extrémistes et les attaques des foyers de refugiés et les mosquées. Déjà dans certains Länder, des journalistes et des politiciens sont attaqués. Dans de nombreux Etats, il y a déjà la possibilité de porter plainte en ligne contre des messages haineux. Et ces raids dans tout le pays démontrent que la police a maintenant la force, conclut die TAZ. Et pour la Frankfurter Allgemeine Zeitung, c’est un signal fort à l’endroit de ceux qui pensent que sur le web, tout est permis.

La rédaction vous recommande

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !