1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Hu Jia récompensé par le Prix Sakharov 2008

Le Parlement européen a décerné son Prix Sakharov à l’un des plus éminents dissidents chinois, Hu Jia. Un coup dur pour Pékin, à la veille de l’ouverture du sommet Asem, le plus grand sommet Asie-Europe jamais organisé.

default

Avant son arrestation, Hu Jia vivait à Pékin, dans la résidence "Bobo cité liberté"

« La Chine a toujours été une dictature », avait expliqué Hu Jia dans une interview accordée à l'Agence France Presse en 2007. En décembre de cette même année, il est arrêté par la police chinoise pour « incitation à la subversion du pouvoir de l'Etat ». En avril 2008, il est condamné, au terme d'un procès éclair, à trois ans et demi de prison pour ses propos publiés sur internet et ses entretiens accordés à la presse étrangère. Cette condamnation qui intervient quelques mois seulement avant le début des Jeux olympiques avait suscité de vives réactions, comme l'a rappelé ce matin Hans-Gert Pöttering, le président du Parlement européen :

China Peking Urteil Bürgerrechtler Hu Jia zu Haftstrafe verurteilt

La condamnation de Hu Jia, juste avant les Jeux de Pékin, avait soulevé une vague de protestations dans le monde


« On reproche à ce militant convaincu son engagement en faveur de l'environnement et des droits de l'homme et, son combat contre les dangers du sida. L'arbitraire de son arrestation et de sa condamnation a provoqué de nombreuses réactions à travers le monde.


Aujourd'hui âgé de 35 ans, Hu Jia est depuis longtemps dans le collimateur des services de sécurité chinois. Dès le milieu des années 90, il s'engage dans des ONG pour la défense de l'environnement. Puis il travaille pour les victimes du virus du sida, ce qui lui vaut une première arrestation en 2002. Placé en résidence surveillé depuis 2004, il savait que tôt ou tard, la police viendrait l'arrêter.

China Menschenrechte Hu Jia

"Je pense que Hu Jia sera très content car son travail a reçu désormais la reconnaissance de tous" a déclaré Zeng Jinyan sa femme

Au cours des derniers jours, ce sont sur les eurodéputés que les représentants du gouvernement chinois ont exercé de nombreuses pressions. Dans une lettre au président du Parlement européen notamment, l'ambassadeur de Chine près de l'Union européenne, Song Zhe, avait averti que « si le Parlement européen devait décerner ce prix à Hu Jia, cela heurterait inévitablement le peuple chinois et détériorerait sérieusement les relations entre la Chine et l'UE ». Mais malgré ces menaces, Hans-Gert Pöttering a enfoncé le clou ce matin :

En décernant le prix Sakharov à Hu Jia, le Parlement européen reconnait expressément et de manière claire la lutte quotidienne pour la liberté de tous les défenseurs des droits de l'Homme en Chine »

Hans- Gert Pöttering

Le président du Parlement européen Hans-Gert Pöttering


Nombreux sont ceux qui pensaient que Hu Jia serait récompensé par le prix Nobel de la paix, décerné le 10 octobre dernier. Finalement ce sera donc le prix Sakharov - du nom du dissident soviétique Andreï Sakharov – qui honore chaque année, depuis 20 ans, des personnes qui luttent pour la défense des droits de l'homme et des libertés. Il sera solennelement remis à Strasbourg, en France, le 17 décembre prochain.





default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !