1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Un faux "Plan Marshall" pour l'Afrique?

D'après les auteurs d'une enquête sur le "Plan Marshall" pour l'Afrique, les objectifs visés par les Européens seraient ailleurs. L'enquête a été menée sous la direction du journal allemand Tageszeitung.

Écouter l'audio 02:02

'Un Plan Marshall pour développer les industries d'armement'

Intitulé "Shengen pour l'Europe, clôtures pour l'Afrique", le travail de recherche a été mené sous la conduite de la Tageszeitung, un quotidien allemand. Le groupe de journalistes balaie l'idée vendue sous la bannière de "Plan Marshall". La véritable intention, croient savoir les auteurs de l'enquête, c'est de négocier avec des dictateurs africains pour qu'ils freinent les départs de migrants et accueillent des ressortissants africains expulsés d'Europe. En contrepartie, il y aurait la construction de barrières hautement modernes et sécurisées aux frontières des pays concernés ainsi que l'introduction de contrôles biométriques.

Enrichir les industries d'armement 

Les contrats seraient confiés à des entreprises européennes spécialisées. Simone Schlindwein, correspondante en Afrique pour la Tageszeitung :

"En fait nous utilisons les services d'entreprises qui étaient spécialisées en armement pour maintenant produire des infrastructures servant à verrouiller les frontières. Et il y a des entreprises allemandes comme Rheinmetall qui obtiennent ces contrats. Et dire que l'ancien ministre en charge de la coopération au développement, Dirk Niebel, est aujourd'hui un des défenseurs de cette entreprise !"

Les auteurs de l'enquête mettent en exergue le décallage entre le "Plan Marshall" annoncé et la réalité.

La réaction de Ulrich Delius, président de la société allemande pour la défense des peuples menacés :

Décallage entre propos officiels et réalité

Ulrich Delius GfbV-Kampagne zum Klimawandel 14. 12. 2006 (presse/GfbV)

"Nous en Europe, connaissons le Plan Marshall comme étant un plan de financement de la reconstruction de l'Europe après la seconde guerre mondiale. Ici il ne s'agit pas d'une reconstruction. Il s'agit d'enrichir des industries d'armement en Europe. C'est absurde qu'aujourd'hui, un tel programme serve de prétexte pour promouvoir des régimes dictatoriaux et autoritaires, mais pas la démocratie."

Les annonces faisant état de ce qu'un million de candidats à l'émigration attendent de prendre le bateau pour arriver en Europe n'ont rien à voir avec la réalité,  renchérit Daniél Kretschmar, Rédacteur en Chef du site internet de la Tageszeitung.

L'immense majorité des migrants africains vont dans d'autres pays du continent selon les auteurs de la recherche qui soutiennent que seulement 400 mille personnes ont demandé l'asile durant les 16 dernières années en Europe. Un chiffre insignifiant par rapport à la population européenne. Faire la lumière sur cette exagération et le deal qu'elle permet, voilà l'objectif que vise le groupe de journalistes.

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !