1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Horst Köhler pour relancer la paix au Sahara Occidental

L'ancien président allemand Horst Köhler débute à Rabat sa première tournée en tant que nouvel émissaire de l'ONU pour le Sahara Occidental. Vu la complexité de la tâche, le profil de Köhler rassure des observateurs.

Écouter l'audio 02:08

"On espère que les deux camps saisiront cette occasion" (Ulrich Delius)

L'objectif de la mission de Horst Köhler est de relancer la médiation entre le Maroc et les indépendantistes du Front Polisario, afin de régler ce conflit qui dure depuis des décennies.

Le Sahara Occidental, ancienne colonie espagnole, est aujourd‘hui le seul territoire sur le continent africain dont le statut post-colonial n'a toujours pas été réglé. Ce conflit continue d'empoisonner les relations entre l'Algérie et le Maroc, dont les frontières sont fermées depuis 1994. Il y a cinq mois, le prédécesseur de Horst Köhler, Christopher Ross a démissionné. Il était accusé de partialité par le Maroc.

 

Relancer un processus de paix bloqué

 

Horst Köhler, qui reprend le flambeau devra s'entretenir avec les autorités marocaines, algériennes et mauritanienne. Ensuite, un rapport de sa mission sera présenté devant le Conseil de sécurité à New York. Mais déjà, l'ONG Human Rights Watch attire l'attention sur sur la situation des droits de l'Homme peu reluisante dans la région. Selon Eric Goldstein, le directeur adjoint de Human Rights Watch pour le Moyen-Orient et l'Afrique du nord " les Sahraouis qui vivent sous le contrôle marocain n'ont pas le droit de s'exprimer pacifiquement" L'expert poursuit en insistant sur " le cas des 24 prisonniers qui sont en prison depuis 2010 qui n'ont pas beneficié d'un procès équitable". 

 

Silence assourdissant du Maroc

 

Aucune réaction n'avait encore été enregistrée de la part du gouvernement marocain, mais la presse du Maroc salue quant à elle cette visite de Horst Köhler.

Pour Ulrich Delius, responsable de la "Société des peuples menacés" de Göttingen, le choix de Horst Köhler n'est pas le fait du hasard. "Grand ami de l'Afrique", capable d'écouter ses interlocuteurs", il pourra selon lui mener à bien cette mission délicate. "C'est important que la personne qui essaie de trouver une solution ne soit pas quelqu'un qui a déjà sa propre opinion et qui va faire pression sur un camp politique pour accepter sa solution" recommande Ulrich Delius

Le Sahara Occidental est contrôlé pour l'essentiel par le Maroc mais cette tutelle est rejetée par les indépendantistes du Front Polisario. Rabat, qui considère ce vaste territoire comme partie intégrante du royaume, propose une large autonomie sous sa souveraineté. Mais le Polisario, soutenu par Alger, a proclamé une République Arabe Sahraouie Démocratique. Le mouvement réclame un référendum d'autodétermination prévu par l'ONU depuis1992 mais rejeté par les autorités marocaines.

 

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !