Honneur à la Chine | International | DW | 20.01.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Honneur à la Chine

La visite d'Etat du président chinois Hu Jintao à Washington a été l'occasion pour Barack Obama de dérouler le tapis rouge. Mais la question de la sous-évaluation de la monnaie chinoise reste un point de désaccord.

Hu Jintao et Barack Obama avant le diner d'Etat organisé hier soir à la Maison Blanche

Hu Jintao et Barack Obama avant le diner d'Etat organisé hier soir à la Maison Blanche

Le président américain y a mis les formes : réception à l'aéroport par le vice-président Joe Biden, accueil officiel avec les 21 tirs en l'air pour saluer un invité de marque et un dîner en privé à la Maison Blanche. Tout avait été fait pour que le président chinois Hu Jintao se sente honoré et sans doute l'a-t-il été puisque la Maison Blanche s'est empressée d'annoncer que 45 milliards de dollars de contrats avaient été signés, dont la livraison de 200 avions Boeing. La diplomatie chinoise du carnet de chèques a donc encore tourné à plein régime.

Néanmoins, il est un point sur lequel Pékin n'a pas bougé d'un iota : cela concerne la sous-évaluation de sa monnaie qui dope ses exportations. Le président Barack Obama a pourtant répété qu’il souhaite que la Chine fasse un effort dans ce sens : « J'ai dit au président Hu que nous saluons le fait que la Chine ait accepté que sa monnaie soit mieux appréciée par les marchés. Mais je dois dire aussi que le yuan reste sous-évalué et qu'il doit y avoir d'autres ajustements. Ceci peut-être un bon moyen pour la Chine d'accroître sa demande intérieure et de réduire son inflation. Nous espérons donc que la monnaie chinoise sera mieux évaluée ce qui évitera qu’une nation dispose d'un avantage économique indu. »

Le président Barack Obama est revenu sur l'évaluation du yuan lors de la conférence de presse

Le président Barack Obama est revenu sur l'évaluation du yuan lors de la conférence de presse

Yuan international

Malgré l'insistance de Barack Obama, celle-ci « n’a pas modifié pour l’essentiel » la politique monétaire de la Chine, a commenté le ministre adjoint des Affaires étrangères chinois, Cui Tiankai. La Chine poursuit même son offensive, soutenue en cela de manière paradoxale par Washington, pour faire du yuan une monnaie d'échange internationale. Récemment, Pékin a ainsi accordé un crédit de 15 milliards d'euros au Venezuela, dont la moitié ont été payé en payé en yuan.

Auteur : Jean-Michel Bos

Edition : Anne Le Touzé

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !