1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Hissène Habré en garde à vue

Depuis dimanche, Hissène Habré est en garde à vue au Sénégal, où il réside depuis son exil il y a vingt-deux ans. À 70 ans, l'ancien dirigeant tchadien est poursuivi pour des crimes commis lorsqu'il était au pouvoir.

L'ancien président tchadien Hissène Habre, accusé de crimes contre l'humanité

L'ancien président tchadien Hissène Habre, accusé de crimes contre l'humanité

Déjà condamné à mort par contumace pour crimes contre l'humanité par un tribunal de N'Djamena en 2008, l'ex-dirigeant tchadien doit être jugé au Sénégal par un tribunal spécial mis en place en accord avec l'Union africaine.

Hissène Habré est soupçonné d'être responsable de la mort de presque 40.000 personnes. Cela fait maintenant des années que les victimes présumées du régime Habré espèrent le voir répondre de ses crimes devant la justice. Mais sous la présidence d'Abdoulaye Wade, les poursuites judiciaires contre Hissène Habré ont quelque peu trainé. Avec l'arrivée de Macky Sall au pouvoir, la procédure semble aller plus rapidement.

La procédure judiciaire s'accélère

Après plusieurs mois d'études sur sa structure, le tribunal spécial chargé de juger Hissène Habré est visiblement prêt pour accomplir sa mission. La mise en place de ce tribunal est le fruit d'un processus marqué par la sélection des greffiers qui siégeront dans les chambres africaines extraordinaires, ainsi que par la signature d'un accord de coopération judiciaire sur le dossier Habré entre Dakar et N'Djamena.

De plus, la décision d'interpeller l'ex-dirigeant tchadien survient au lendemain de la visite du président américain Barack Obama qui a vanté l'indépendance du système judiciaire sénégalais. Si cette interpellation donne de l'espoir à l'accusation, les avocats de Hissène Habré exigent de leur côté la libération immédiate de leur client. Dans un communiqué, ils affirment que la défense n'a pas été préalablement informée.

Me Babacar Gueye, enseignant à l'université Cheick Anta Diop de Dakar, donne des précisions sur la procédure qui devrait suivre après cette mise en garde à vue. Écoutez ses précisions :

Écouter l'audio 02:01

"Pour pouvoir le juger, il faut l'inculper, une fois inculpé on pourra le mettre sous mandat de dépôt et la procedure va suivre son cours jusqu'au jugement"

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !