1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Herero et Nama exigent réparation

L'affaire des réparations de l'Allemagne envers les Herero namibiens portée devant les tribunaux aux États-Unis. Les Hereros y ont déposé un recours collectif pour obtenir réparation pour le génocide perpétré en Namibie.

Écouter l'audio 02:05

"La procédure a peu de chances d'aboutir..." (Mia Swart)

Les avocats des Herero et des Nama rencontrent des juges aujourd'hui à New York pour une "Pre-Trial Conference", un cadre qui sert à discuter des détails d'un éventuel procès. Mais aucune décision n’est attendue pour le moment.

L'Allemagne assignée devant la justice américaine

Avec l’aide de la justice new-yorkaise, les dirigeants des peuples Herero et Nama, Vekuii Rukoro et David Frederick, veulent obliger le gouvernement allemand à les impliquer dans les négociations, en cours avec les autorités namibiennes. Mais si la constitution américaine les autorise à porter plainte, il est toutefois difficile d'aller jusqu'au procès. En 2001 déjà, un recours collectif des représentants des Herero contre le gouvernement fédéral et la Deutsche Bank avait été rejeté. Selon Mia Swart, professeur de droit international à l'Université de Johannesburg, cette nouvelle procédure a peu de chances d'aboutir :

« C'est peu probable à cause d’un précédent lié à l'affaire Kiobel. En 2013, il y a eu une plainte contre la société Shell Petroleum. Elle portait sur des dommages causés par Shell au Nigeria. La Cour suprême américaine a décidé de rejeter la plainte parce que l'affaire ne touchait pas ou ne concernait pas les États-Unis.»

La stratégie des Herero et Nama

Néanmoins, les avocats des plaignants croient au succès de leur action. Les gouvernements namibien et allemand ne veulent pas négocier directement avec les Herero et les Nama. Mais l'intérêt médiatique suscité par la démarche des deux communautés augmente indirectement la pression sur les autorités allemandes. Esther Muinjangue est la représentante des Herero à Berlin :

« Le gouvernement allemand pourrait dire: "Il y a un procès contre nous, nous avons nos avocats et nous nous défendrons devant les tribunaux, ou bien il dit : Peut-être qu’on pourrait régler ce problème à l'amiable en dehors des tribunaux, y compris avec les communautés concernées qui se sentent exclues. Si cela se produisait, nous savons ce que nous voulons et comment l’aborder. »

Depuis plus d'un an, la Namibie et l'Allemagne négocient un plan pour réparer le génocide commis par les Allemands dans leur ancienne colonie. Les soldats allemands sont accusés d'avoir assassiné plus de 80.000 Herero et Nama entre 1904 et 1908. Ces crimes sont considérés comme le premier génocide du XXème siècle.

 

 

 

 

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !