1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Hausse des violations des droits en RDC

En RDC, l’année 2015 a connu une tendance à la hausse des cas de violations des droits politiques et des libertés publiques.

Écouter l'audio 02:10

C’est ce qui ressort d’un rapport du Bureau conjoint des Nations unies aux droits de l’homme (BCNUH) publié conjointement avec la Monusco. La représentation des Nations Unies en RDC souligne par ailleurs la nécessité de garantir les droits civils et politiques avant la tenue des élections dans le pays.

Menaces, arrestations arbitraires et instrumentalisation de la justice contre les opposants politiques, les activistes de la société civile et professionnels des médias, ce sont là quelques violations des droits que relève le Bureau conjoint des Nations unies aux droits de l’homme. Des faits que confirme Dolly Ibefo, président de l’ONG « la voix des sans voix » alors que le rapport est publié dans un contexte de relations tendues depuis un certains temps, entre la Monusco et Kinshasa. Selon Iui "même si les relations sont tendues, la Monusco ne peut pas masquer les choses qui se sont passées… ".

Des discussions pour une normalisation des relations

Ce sont surtout les agents de la police et de l’Agence nationale de renseignement (ANR) qui sont mis en cause. Ce qui fait réagir le porte-parole du Gouvernement congolais Lambert Mende " il y a certainement des agents de police qui ne font pas correctement leur travail, le problème pour nous c’est de les connaitre pour pouvoir les déférer devant les juridictions… ".

Des soldats de la Monusco à Beni en RDC

Des soldats de la Monusco à Beni en RDC

A en croire le porte parole du gouvernement congolais des discussions sont en cours entre la Monusco et le pouvoir pour une normalisation des relations.Selon le Bureau conjoint des Nations unies aux droits de l’homme, au moins 649 personnes ont été arrêtées et détenues arbitrairement pendant les neufs premiers mois de l’année. Des interpellations liées au processus électoral en RDC.

Le rapport de la BCNUH montre que la majorité des violations ont eu lieu dans des provinces où les partis d’opposition et la société civile se distinguent particulièrement. Il s’agit notamment des provinces de Kinshasa, du Nord-Kivu, du Sud-Kivu et du Kasaï oriental. Pour publier son rapport, le Bureau conjoint des Nations unies aux droits de l’homme s’est basé sur 143 violations des droits de l’homme en relation avec le processus électoral dans tout le pays.

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !