1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Grogne dans la coalition

La polémique survenue au sein de la grande coalition au sujet de la réforme du système de santé reflète la grogne qui règne dans les rangs du gouvernement. De quoi susciter un bon nombre de commentaires dans la presse allemande d’aujourd’hui.

A l'image de la météo de ces derniers jours et malgré les sourires, l'ambiance au cœur de la coalition n'est pas vraiment au beau fixe.

A l'image de la météo de ces derniers jours et malgré les sourires, l'ambiance au cœur de la coalition n'est pas vraiment au beau fixe.

Pour la Tageszeitung, de Berlin, ces dissensions éclairent d’un jour nouveau la compétence d’Angela Merkel à diriger sa grande coalition. Le pouvoir n’est ni au Bundestag ni à la chancellerie mais bel et bien entre les mains de ces princes régionaux que sont les ministres-présidents de la CDU. Apparemment, ils semblent inspirer plus de craintes à Angela Merkel que les critiques de la presse ou que la grogne qui règne au sein de son gouvernement. Ceux qui ont cru que la grande coalition pourrait mieux faire que l’alliance rouge-verte ou même noire-jaune (les couleurs de la CDU et du FDP) en sont pour leur frais.

L’été risque fort de ne pas être beau pour Angela Merkel, prophétise Die Welt. Les disputes survenues dans le cadre de la réforme du système de santé ont clairement montré le manque de points communs entre les deux partenaires de la coalition pour faire avancer le pays. Au contraire, ils s’opposent clairement sur les sujets fondamentaux comme par exemple les rapports des citoyens avec l’Etat. Le drame, c’est que ces deux partis sont trop faibles pour oser seuls un nouveau départ.

Le Financial Times Deutschland relève lui aussi les incompatibilités des orientations politiques des deux partenaires de la coalition. Là où le SPD travaille au renouveau et au renforcement d’un état-social nouvelle mouture, abandonnant ce faisant aussi en partie la philosophie de l’Agenda 2010 de Gerhard Schröder, la CDU veut plus de responsabilité citoyenne et moins d’Etat. Pour si peu élaborées que soient les recettes des deux grands partis, chacun d’eux continue pourtant de bloquer tout changement dans le sens voulu par le partenaire.

Pour la Süddeutsche Zeitung enfin, l’espoir que cette grande coalition mette fin à la paralysie du pays est bien mort. SPD et CDU détruisent ainsi toute la légitimité de cette alliance exigée par les électeurs. Car si les grands problèmes ne sont pas résolus, personne n’a alors besoin d’une grande coalition. Les défauts inhérents à une telle alliance sont beaucoup trop lourds à porter. Lors des prochaines élections, laissons gouverner les partis de gauche, avec le FDP et les Verts. Cela ne pourra pas être pire, conclut le quotidien.

  • Date 09.07.2006
  • Auteur Christophe LASCOMBES
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C6zC
  • Date 09.07.2006
  • Auteur Christophe LASCOMBES
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C6zC
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !