1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Greenpeace attaque un producteur d'huile de palme

Greenpeace International et l'institut Oakland réclament "une enquête approfondie" sur la société américaine Herakles Farms et son projet controversé de culture de palmiers à huile au Cameroun.

ARCHIV - Sulur hackt auf einer Palmölplantage in Kalimantan in Borneo Fruchtbündel aus einer Ölpalme (Archivfoto vom 25.03.2007). Die Umweltorganisation Greenpeace hat den großen Nahrungs- und Waschmittelkonzernen Komplizenschaft bei der Zerstörung der Tropenwälder in Indonesien vorgeworfen. Mit ihrem wachsenden Bedarf an Palmöl für Snacks und Seifen trieben sie die Abholzung der Wälder voran, berichtete die Organisation am Donnerstag (08.11.2007) in Singapur, wo sie den Bericht «Palmöl heizt das Klima an» veröffentlichte. Foto: Christiane Oelrich (zu dpa 0195 vom 08.11.2007) +++(c) dpa - Bildfunk+++

Palmölplantage

En mai dernier, Greenpeace et l'institut Oakland ont publié un rapport accablant contre Herakles Farms, affirmant que "des employés de la société auraient pris part à des activités de corruption, versé des pots-de-vin pour rallier un plus grand soutien en faveur du projet au Cameroun". Un autre rapport du ministère des forêts camerounais reprochait en outre fin avril à la société américaine des méthodes "d'intimidation et de corruption" pour acquérir des terres au Cameroun.

En 2009, le gouvernement camerounais avait signé avec Herakles Farms un accord de principe pour une concession de plus de 73.000 hectares dans le sud-ouest pour la culture du palmier à huile. Mais les autorités ont suspendu les activités d'Herakles fin mai, parlant d'"atteintes à la réglementation forestière et des revendications récurrentes des populations riveraines", qui avaient manifesté à plusieurs reprises leur opposition au projet.

Au micro de Ramata Soré, écoutez Frédéric Amiel, chargé de campagne Forêts pour Greenpeace France.

Écouter l'audio 02:09

"Il faut une enquête approfondie," Frédéric Amiel.

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !