1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Grande-Bretagne : après les émeutes

Le Premier ministre britannique David Cameron a annoncé de nouvelles mesures anti-émeutes devant le Parlement réuni en session extraordinaire. Un recours à l'armée peut être nécessaire, le cas échéant.

default

Un recours éventuel à l'armée, mais surtout des pouvoirs supplémentaires pour les policiers, c'est ce que a annoncé David Cameron devant le Parlement réuni en session extraordinaire jeudi après-midi.

Haro sur les cagoules

Les policiers pourront par exemple à l'avenir enlever les foulards, les masques ou les cagoules qui dissimuleraient le visage de personnes soupçonnées d'activités criminelles. Les auteurs des violences qu'ont connues ces derniers jours Londres et plusieurs autres villes d'Angleterre avaient le visage caché, ce qui ne facilite pas évidemment leur identification par le biais des caméras de surveillance. Le chef du gouvernement britannique n'a pas été tendre devant les députés à l'égard des émeutiers :

Unruhen Großbritannien 9.8.2011

Les émeutes ont entraîné la mort de quatre personnes

« Les jeunes gens qui volent des téléviseurs à écran plat et qui détruisent des magasins n'ont pas de message politique. Il s'agit bel et bien de vandalisme. »

L'opposition dénonce les coupes budgétaires

La mort d'un père de famille de 26 ans, tué par balles par la police, a servi de prétexte, selon David Cameron, pour des pillages orchestrés par des voyous opportunistes. Une opinion que partage Ed Miliband, le leader du Labour, le parti travailliste :

« Nous nous disputons le plus souvent pendant des semaines, sur de nombreux sujets. Mais aujourd'hui, nous sommes tous unis, ici au Parlement, pour dénoncer le vandalisme et la violence dans les rues de nos cités. »

L'opposition britannique accuse toutefois les coupes budgétaires sans précédent du gouvernement d'avoir contribué au ressentiment de populations déjà marginalisées.

La police a procédé à plus de 1200 arrestations liées à des pillages de magasins et à l'incendie de plusieurs bâtiments. Les émeutes ont fait quatre morts. Une centaine de policiers ont été blessés.

David Cameron a promis des dédommagements aux victimes des émeutes. Le Premier ministre a annoncé la création d'un fonds de 22 millions d'euros pour venir en aide aux commerçants dont les magasins ont été dévalisés.

Auteur : Carine Debrabandère, dpa, afp
Edition : Sandrine Blanchard

La rédaction vous recommande

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !