1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Grève du frêt ferroviaire dans toute l'Allemagne

Durcissement du conflit entre la direction de la Deutsche Bahn et le syndicat de cheminots GDL. Jusqu’à samedi à 6h 00, les trains de marchandises resteront dans les dépôts et leurs conducteurs à la maison.

Train de marchandises immobilisé

Train de marchandises immobilisé

Cette cinquième grève en cinq semaines, risque d'avoir des conséquences économiques plus lourdes pour l’Allemagne que les quatre premiers débrayages, qui eux, n'avaient pas touché le frêt, mais seulement les lignes de passagers, régionales et urbaines. Le GDL est bien décidé à poursuivre sa lutte pour les 34.000 conducteurs de train qu’il représente. En juillet dernier, le plus petit des trois syndicats de cheminots allemands avait rejeté une hausse salariale de 4,5% acceptée par les deux autres syndicats, puis une nouvelle offre de 10% présentée par la direction. Selon le GDL, les conducteurs de trains allemands sont sous-payés par rapport à leurs collègues européens. Leurs revendications: primo : une augmentation des salaires de 31% , segondo : une convention collective distincte de celle des autres salariés de la Compagnie de Chemins de Fer, Deutsche Bahn. Jusqu'à maintenant toutefois, la direction de la DB refuse catégoriquement de céder sur le premier point. Cette grève du fret devrait affecter le trafic de marchandises dans tout le pays, et coûter cher à l’économie du pays, le syndicat espère ainsi obtenir plus rapidement satisfaction. La responsable du personnel auprès de la Deutsche Bahn, Margret Suckale a déclaré que le syndicat avait le devoir de revenir à la table de négociation. Elle a fortement critiqué cette grève du frêt et ses conséquences pour l’économie nationale… ' Ce qui se passe maintenant, que le GDL paralyse l'Allemagne avec une grève de 42 heures, a des conséquences pour les emplois –, non seulement aux chemins de fer mais pour l'ensemble de l'économie. C’est une sérieuse menace et déjà nombre de nos clients ont dû réduire le temps de travail de leurs employés …'

En Allemagne, quelque 18% des marchandises, les matières premières en particulier, sont transportées par voie ferrée. Selon les experts, un jour de paralysie du fret coûte 50 millions d'euros dans un premier temps, mais 500 millions au bout d'une semaine, par un effet boule de neige. Au bout de quelques jours les ports fluviaux et maritimes seraient engorgés, ne pouvant plus entreposer les containers. Et sur les autoroutes allemandes, les seules au monde où n’existe pas de limitation générale de vitesse, les plus rapides des Audis, Mercedes, BMW et autres Porsche rouleraient au pas, même en dehors des heures de pointe, parce que plus de 100.000 poids lourds supplémentaires sont nécessaires pour compenser la paralysie du frêt ferroviaire …" Si 42 heures de grève dans le fret n'impressionnent pas la direction de la Deutsche Bahn, nous n'aurons pas d'autre possibilité que d'étendre notre mouvement la semaine prochaine au transport de passagers", a prévenu un responsable du syndicat GDL .