1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

ACTUALITÉS

Gouvernement et opposition toujours pas d'accord sur le projet de réforme constitutionnelle au Togo

La commission des lois togolaise examinait l'avant-projet de loi du gouvernement sur la réforme de la Constitution ce vendredi. Mais le pouvoir en place et le gouvernement ne sont toujours pas d'accord.

Ce vendredi, les onze membres de la comission des lois du Parlement sont réunis à huit clos au Palais des congrès, siège de l'Assemblée nationale togolaise. On exqmine le projet de loi du gouvernement sur la réforme constitutionnelle. Tout le monde est d'accord sur la limitation des mandats et le scrutin à deux tours mais l'opposition exige un retour à la constitution originelle de 1992 dans sa version intégrale avec la mention "en aucun cas, mul ne peut faire plus deux mandats". "Nous nous en tiendrons à ce que nous avons dit ! Pour nous il faut adopter le projet révision constitutionel tel que le souhaite la population et avec cette phrase", martèle Isabelle Amégavi, présidente du groupe parlementaire de l'opposition ANC. 

 

 

Rétroactivité ou non

L'avant projet de loi présenté du côté du pouvoir concède bien la limitation à deux mandats, pour le président de la République comme pour les députés ainsi que le scrutiin à deux tours. Mais le gouvernement ne veut pas de rétroactivité de la loi, ce qui signifierait que l'actuel chef de l'Etat pourrait se représenter. "Nous voulons allez l'avant et avoir des résultats positifs pour le peuple tongolais", confie simplement Christophe Tchao, président du groupe parlementaire Unir au pouvoir. De nouvelles manifestations sont déja prévues dans les jours à venir.