Gouvernement de coalition à Bangkok | International | DW | 04.07.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Gouvernement de coalition à Bangkok

Yingluck Shinawatra sera la première femme à la tête de la Thaïlande. Son parti, le Puea Thai, a largement remporté les élections législatives. Le premier ministre sortant Abhisit Veijasit a reconnu sa défaite.

default

Yingluck Shinawatra, le nouveau visage de la Thaïlande

Selon les estimations de de la Commission électorale, le Puea Thaï a remporté 265 sièges, contre seulement 159 pour les Démocrates, soit la majorité absolue. Le parti pourrait donc gouverner seul, mais Yingluck Shinawatra, 44 ans, veut former un gouvernement de coalition avec cinq partis, afin de mettre en oeuvre la réconciliation du pays. Elle se veut modeste:

“Ce n´est pas notre parti qui a gagné. C´est plutôt une victoire du peuple Je dirai que le peuple a donné, aujourd´hui, la chance au parti Puea Thai et à moi même de le servir”

Quant au chef du gouvernement sortant, Abhisit Vejjajiva, il a reconnu hier dimanche, sa défaite aux élections législatives :

“En tant que président et candidat de tête du parti démocratique, je dois assumer la responsabilité de ces résultats. Et pour cela, je quitte la présidence du parti”

Thailand Demonstration Bangkok Rothemden

Les "chemises rouges" lors de leurs manifestations au printemps 2010 - l'heure de la revanche politique a sonné!

Et l'armée?

Yingluck Shinawatra, jusqu´ici femme d´affaire, sera donc la première femme à la tête d´un gouvernement thailandais. Elle est la soeur de l´ex Premier ministre, Thaksin, renversé en 2006 par l´armée et qui vit actuellement en exil à Dubaï, après une condamnation à deux ans de prison pour abus de pouvoir. Suite à la victoire de son parti, il a declaré, qu'il attendrait le moment opportun pour rentrer au pays. Ce succès électoral est perçu comme une revanche et il faut noter que c´est la classe moyenne et les populations rurales, qui représentent les deux tiers du pays, qui ont le plus voté pour le Puea Thai. Reste à savoir maintenant quelle sera l'attitude de l'armée. Pour l'instant, son puissant patron Prayut Chan-O-Cha est resté silencieux. Mais l'actuel ministre de la Défense affirme que l'armée ne s'en mêlera pas.

Auteur : Eric Segueda
Edition : Marie-Ange Pioerron

----------------------------

Vous pouvez écouter ci-dessous l'analyse de Charuwan Lowira Lulin, anthropologue et chercheur associé au centre Asie de l´Institut Français des Relations Internationales (Ifri). Pour elle, le parti de Thaksin doit sa victoire au mouvement dénommé " les chemises rouges". Elle a été jointe au téléphone par Eric Segueda.

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !