1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Gilbert Diendéré: "Nous ne souhaitons pas nous battre"

Le chef des putschistes au Burkina Faso, Gilbert Diendéré, refuse de rendre les armes et attend les conclusions de la CEDEAO. Par ailleurs, le RSP a été dissous par décret officiel.

Écouter l'audio 04:31

"Il est bon de discuter plutôt que de se livrer des combats, nous sommes des frères d'armes avant tout" (G.Diendéré)

Dans une interview accordée à la Deutsche Welle, le chef des putschistes au Burkina Faso, le général Gilbert Diendéré, dit "attendre" les conclusions du sommet de la CEDEAO qui doit se tenir ce mardi à Abuja au Nigeria.

Écoutez Gilbert Diendéré au micro de Fréjus Quenum en cliquant sur le lien ou l'image.

Par ailleurs, Chériff Sy, président du Conseil national de la transition, qui s'est déclaré président de la transition par intérim après le putsch, a dissous le Régiment de Sécurité Présidentielle dans un décret officiel. "Les Officiers, les Sous-officiers et les Soldats du RSP sont mis à la disposition du Chef d’état-major général des Armées", est-il écrit.

Une réaction suite au non-dépôt des armes par le RSP, alors que les officiers loyalistes lui avait lancé un ultimatum avant 10h TU.

La population déserte les rues de Ouagadougou, selon notre correspondant.

L'armée en résistance

Des unités de l’armée loyaliste venues de certaines provinces sont entrées sans résistance dans la nuit de lundi à mardi dans la capitale Ouagadougou. Les deux parties se seraient rencontrées au petit matin pour négocier la reddition des putschistes de la garde présidentielle, à leur tête, le général Gilbert Diendéré, l’ex-bras droit du président déchu Blaise Compaoré. Des échanges de tirs ont été entendus dans la nuit.

Ecoutez le point de la situation avec notre correspondant à Ouagadougou, Richard Tiéné ci-dessus.

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !