1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Ghana : le président Mahama a prêté serment

Elu en décembre dernier avec 50,7% des suffrages, contre 47,7% pour le principal candidat d'opposition, le nouveau président du Ghana a été investi lundi en présence de plusieurs dirigeants du continent.

Au total, pas moins de 12 chefs d’Etat avaient fait le déplacement dans la capitale ghanéenne pour prendre part à la cérémonie d’investiture de John Dramani Mahama. Et parmi eux, se trouvaient notamment le Sud-Africain Jacob Zuma, le Nigérian Goodluck Jonathan, le Béninois Yayi Boni, le Sénégalais Macky Sall ou encore l’Ivoirien Alassane Ouattara. Une cérémonie cependant boycottée par le principal parti de l’opposition, le NPP, le Nouveau parti patriotique qui continue de dénoncer les irrégularités qui ont selon lui entaché la crédibilité du scrutin du 7 décembre dernier. Et le premier défi du nouveau président ghanéen sera sans doute de faire revenir son opposition dans le jeu politique en mettant au plus vite fin à cette crise électorale qui a fortement divisé le pays.

John Dramani Mahama Präsident Amtseinführung Ghana

John Dramani Mahama s'est engagé à respecter la constitution

Réconcilier certes les Ghanéens mais aussi trouver une réponse adéquate au chômage des jeunes à travers une juste redistribution de la manne pétrolière tel est l’autre grand défi qui attend le président Dramani : « En tant que pays,  nous sommes les héritiers d'une grande histoire », a déclaré M. Mahama, vêtu d'une ample tunique blanche, tenue traditionnelle du nord du pays, sa région d'origine. « Mais il nous reste encore une immense charge de travail : des ponts, des écoles et des hôpitaux à construire, il nous faut continuer à investir dans notre secteur agricole et à faire croître l'économie », a notamment déclaré le nouveau président, âgé de 54 ans.

En prêtant serment, John Dramani Mahama devient ainsi le quatrième président démocratiquement élu du Ghana. Deux de ses prédécesseurs, John Kufuor et Jerry Rawlings, étaient même présents à la cérémonie de ce lundi matin.

Ci-dessous, la réaction de Emmanuel Bombandé directeur exécutif du Wanep, Réseau Ouest Africain pour l'Edification de la Paix

Écouter l'audio 02:11

Pour Emmanuel Bombandé, il faut renouer le dialogue avec l'opposition

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !