1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

George Bush visite l'est de l'Allemagne

Le Land de Mecklembourg-Poméranie occidentale est quasiment en état de siège avec 12 000 policiers, des manifestations de protestation gauchistes et des habitants de mauvaise humeur. Sur la route menant au G8, le président américain fait halte dans la circonscription électorale de la chancelière, Angela Merkel. De quoi susciter de nombreux commentaires dans la presse allemande de ce matin.

La partie de campagne de George Bush et d'Angela Merkel doit renforcer les liens entre Washington et Berlin.

La partie de campagne de George Bush et d'Angela Merkel doit renforcer les liens entre Washington et Berlin.

Pour le Kölner Stadt-Anzeiger, l’offensive de charme du président Bush a d’abord des raisons personnelles. S’il ne pouvait pas souffrir son prédécesseur, George Bush par contre aime bien Angela Merkel. Mais il existe aussi des raisons politiques. Bush essaie d’améliorer les relations avec les pays qui ont rejeté la guerre en Irak. Même si cela ne le conduira pas à revoir sa position sur ce dossier, le locataire de la Maison Blanche a compris l’importance des dégâts diplomatiques collatéraux qui surviennent lorsqu’on dénie abruptement toute importance à des alliés traditionnels. Une attitude qui motive certainement les nombreuses manifestations de protestation contre cette visite.

Pour Die Welt, le rendez-vous de l’amitié vient de se terminer et aujourd’hui, l’un des hommes les plus puissants du monde rend visite à un ennemi. Certes, le trait est un peu poussé, mais il exprime à peu près bien le sentiment que l’on peut éprouver à la vue de tous ceux qui veulent transformer les critiques légitimes envers la politique américaine en grande kermesse de l’antiaméricanisme.

La Tageszeitung relève que la mauvaise humeur des habitants est légitime. Non pas qu’ils soient tous anti-américains, mais au vu du taux de chômage de 23 % qui règne dans la région, les plus de 20 millions d’euros dépensés pour ces 3 jours de détente aux frais de la princesse sont une gabegie scandaleuse.

D’autant que pour ce prix-là, il ne verra que l’Eglise St Nicolas et l’Hôtel de ville de Stralsund, ironise la Frankfurter Allgemeine Zeitung, avant d’aller déguster du sanglier rôti à Trinwillershagen, la circonscription de la chancelière. Ici, George Bush découvrira la réalité de l’est de l’Allemagne, comme l’a certainement voulu Angela Merkel, originaire de la RDA.

En fait, conclut la Süddeutsche Zeitung, George Bush ne se rend à Trinwillershagen que pour deux raisons. La première : ce village se trouve sur la route qui mène à St Petersbourg, là où se déroulera le sommet du G8. La seconde : cette visite doit démontrer le sérieux qu’Angela Merkel accorde aux relations germano-américaines. Pour elle, c’est tout bénéfice. Et comme Angela Merkel n’est pas Gerhard Schröder, la halte de Bush au Mecklembourg est ce que l’on appelle une visite de courtoisie dont le seul objectif est d’avoir eu lieu.

  • Date 12.07.2006
  • Auteur Christophe LASCOMBES
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C6z9
  • Date 12.07.2006
  • Auteur Christophe LASCOMBES
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C6z9
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !