1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Genshagen ou la mise au point

Parmi les thèmes traités par la presse allemande de ce matin, le séminaire gouvernemental qui s’ouvre aujourd’hui au château de Genshagen, près de Berlin, sous la direction de la chancelière Angela Merkel et de Franz Müntefering. Objectif annoncé : parachever les éléments cruciaux du programme gouvernemental conclu entre chré-tiens et sociaux-démocrates.

Le Château de Genshagen, lieu de réflexion politique ou théâtre d'une remise au pas de la coalition ?

Le Château de Genshagen, lieu de réflexion politique ou théâtre d'une remise au pas de la coalition ?

Selon la Frankfurter Allgemeine Zeitung, la chancelière remarque certainement que la fidélité à la grande coalition qu’elle dirige va la contraindre pendant des années à rester en-deçà de ses possibilités. Là où elle ne sera pas freinée par les contraintes de la coalition, ce seront les circonstances juridiques qui lui imposeront certaines limites. Madame Merkel n’a pas encore trouvé la clé lui offrant la fameuse liberté de gouverner que lui offre la constitution allemande. Et à Genshagen, elle ne pourra que commencer à la construire patiemment.

La Frankfurter Rundschau et Die Welt reviennent sur les pommes de discorde qui fâchent les sociaux-démocrates de la SPD et les chrétiens-démocrates de la CDU : l’avenir du nucléaire, le projet de plan de relance de la croissance et de l’emploi, la réforme du système de santé, la politique familiale et la politique intérieure A la veille du séminaire, les deux partis ont fait monter les enchères sur les dossiers du nucléaire et de l’emploi.

Ce sera donc l’occasion pour Angela Merkel de démontrer que sa politique des petits pas permet au gouvernement de vraiment gouverner, souligne la Tageszeitung. Selon sa devise, en faisant des petits pas, on a le pas plus sûr. Et puis, rajoute la chancelière, ce n’est pas la longueur du pas qui est déterminante, c’est bien plutôt que l’objectif soit clair. La seule question qui se pose alors, ironise le quotidien, c’est : quel est l’objectif ?

Pour le Westfälische Anzeiger, ce séminaire gouvernemental montrera si CDU et SPD sont fondamentalement prêts à travailler ensemble et à s’unir, ou bien si leur « mariage de raison » n’existe que sur le papier.

La Süddeutsche Zeitung conclut en faisant remarquer qu’Angela Merkel a mis très peu de temps pour transformer son handicap de candidate en bonus de chancelière. Comparé aux rodomontades des débuts de la coalition rouge-verte, le démarrage de la grande coalition et de sa chancelière peut à juste titre être qualifié de réussi. Ceci lui confère une certaine assurance qui se retrouve aussi dans ses rapports avec les USA, où Angela Merkel doit se rendre jeudi prochain. D’une part elle déclare vouloir améliorer les relations avec Washington, mais elle n’hésite pas dans le même temps à critiquer le camp américain de Guantanamo bien plus sévèrement que Gerhard Schröder ne l’a jamais fait.

  • Date 09.01.2006
  • Auteur Christophe LASCOMBES
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C717
  • Date 09.01.2006
  • Auteur Christophe LASCOMBES
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C717
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !