1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Gaza : Amnesty dénonce des crimes de guerre

Amnesty International vient de publier un rapport sur l'offensive menée par Israël en décembre et en janvier derniers à Gaza. Un rapport accablant qui accuse Tsahal et le Hamas d'avoir commis des crimes de guerre.

default

Le rapport s'intitule "Opération plomb durci : 22 jours de morts et de destruction à Gaza". 117 pages qui confirment le bilan de 1.400 Palestiniens tués, dont 300 enfants et des centaines de civils. Une zone dévastée avec la destruction de plus de 2.700 bâtiments laissant des milliers de personnes à la rue. Des destructions "gratuites" affirme Amnesty qui accuse Israël de violation des lois humanitaires internationales.


Gaza Stadt Explosion Israel Militär

Le 14 janvier dernier, un Palestinien à Gaza

Le rapport correspond aux résultats de l'enquête menée par Human Rights Watch sur les drones, ces avions télécommandés de reconnaissance, qui ont été utilisés comme armes. « Pendant l'opération "plomb durci", au moins 87 civils ont été tués par des drones de l'armée israélienne, explique Marc Garlasco, expert militaire auprès de Human Rights Watch . Ces armes sont les plus précises que possèdent les militaires dans leur arsenal. Les capteurs optiques permettent aux observateurs de voir exactement où ils se trouvent et de savoir si les cibles sont des cibles militaires ou bien civiles ».


Les civils n'ont pas été uniquement victimes d'armes de haute précision, mais aussi de tirs d'artillerie, d'obus à fléchettes et d'obus au phosphore blanc. Amnesty demande à tous les Etats du monde monde de soutenir la mission du Conseil des droits de l'Homme de l'Onu chargé d'enquêter sur l'opération et d'engager des poursuites contre les criminels présumés. L'ONG appelle également à un embargo "total et immédiat" sur les armes à destination d'Israël et du Hamas.


Raketen von Gaza über Grenze Israels

Tirs de roquettes sur Israël depuis Gaza, le 2 janvier

Un engagement que souhaiterait également Mustafa Barghouthi, médecin et homme politique palestinien : « Tout ce que nous voulons, c'est la vérité. Mais nous voulons aussi que la communauté internationale réagisse à cette vérité. Il n'est pas acceptable qu'on autorise à Israël de se comporter comme si il était au-dessus du droit international. Cette impunité est inacceptable. Elle ruine l'avenir de tous, y compris d'Israël ».


Le groupe islamiste du Hamas et les groupes armés palestiniens sont eux aussi accusés de "crimes de guerre" pour avoir tiré des centaines de roquettes contre le territoire israélien. Bilan : trois morts civils.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !