Gauck en Israël : émotion et solidarité | Allemagne | DW | 29.05.2012
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Gauck en Israël : émotion et solidarité

Le président Joachim Gauck, récemment élu, a débuté une visite officielle en Israël. Il s'est rendu au mémorial de l'Holocauste Yad Vashem, à Jérusalem. Il rencontre également des personnalités politiques.

Accueil chaleureux du président Joachim Gauck par son homologue Shimon Peres

Accueil chaleureux du président Joachim Gauck par son homologue Shimon Peres

La visite en Israël d'un président allemand est toujours un évènement suivi de très près. Cette fois-ci, elle est particulièrement délicate pour de multiples raisons : c'est la première visite officielle de Joachim Gauck, un président qui n'a pas d'expérience politique, mais qui est issu de la société civile.

Première visite officielle du président allemand, l'ancien pasteur Joachim Gauck, en Israël

Première visite officielle du président allemand, l'ancien pasteur Joachim Gauck, en Israël

Deuxième difficulté, la conjoncture internationale avec les tensions entre l'Iran et Israël. Joachim Gauck a débuté son séjour par la visite au mémorial de Yad Vashem, à Jérusalem. Dans ce lieu très impressionnant qui honore la mémoire des quelque 6 millions de juifs assassinés par le régime nazi, l'ancien pasteur, que certains médias israéliens ont même surnommé le "Nelson Mandela allemand" a laissé paraître son émotion.

Puis il a écrit quelques lignes dans le livre d'or du Mémorial qu'il a tenu à lire ensuite lui-même : « Tu te tiendras un jour ici et tes sentiments, ta raison et ta conscience te diront : n'oublie pas. Jamais ! Et sois solidaire avec le pays qui honore ici la mémoire de ceux qui n'ont pas eu le droit de vivre. »

Solidarité Allemagne-Israël

Peu avant, le président - qui rappelons-le n'a pas de fonction politique, mais seulement honorifique - avait été reçu chaleureusement par son homologue israélien Shimon Peres, qui a évoqué l'amitié entre les deux pays. Cela n'a pas empêché Joachim Gauck d'évoquer la nécessité de parvenir à la paix au Proche-Orient. Une paix qui prenne en compte les besoins des Palestiniens, mais n'entache en rien la solidarité de l'Allemagne avec Israël.

Dès son arrivée à Tel Aviv, le président allemand a d'ailleurs clairement pris position sur le programme nucléaire de l'Iran qui, estime -t-il, « représente une menace réelle pour Israël et, au-delà, pour toute l'Europe ». Et il a réaffirmé : « L'Allemagne assume sa responsabilité en ce qui concerne la sécurité d'Israël. Israël doit vivre en paix dans des frontières sûres. » Mais il a également mis en garde contre des scénarios de guerre.

Ancien pasteur, le président Gauck a voulu donner une touche très émotionnelle à sa visite, en rencontrant d'anciens athlètes israéliens survivant du massacre des Jeux Olympiques de Munich en 1972.

Auteur : Elisabeth Cadot
Édition : Sébastien Martineau

Sur le même sujet

Revue de presse