1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Gambie : les forces ouest-africaines en rempart

Une semaine après l'entrée en Gambie des forces de la CEDEAO, l'organisation indique que la sécurité est garantie à Banjul. Le contingent ouest-africain risque cependant de rester plus longtemps en Gambie.

Écouter l'audio 06:12

"Jammeh a demandé des garanties mais aucune instance n'a encore donné son accord"

Le temps pris par Adama Barrow pour retourner en Gambie devenait long, même pour la Cédéao. La Communauté Économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest trouvait un risque à laisser le pays trop longtemps sans un appareil exécutif. Adama Barrow voulait des garanties pour sa sécurité avant de rejoindre le palais présidentiel.

Nigeria Ecowas-Treffen (Getty Images/AFP/P.-U. Ekpei)

Marcel Alain de Souza (2è depuis la gauche) préside la Commission de la CEDEAO

Aujourd'hui, la CEDEAO assure que la capitale Banjul est libre de toute menace et que le reste du pays est passé à la loupe des forces ouest-africaines. C'est en tout cas ce qu'explique Marcel Alain de Souza, le président de la Commission de la CEDEAO joint par Fréjus Quenum.

Mais qu'en est-il des garanties qui auraient été accordées au président sortant Yahya Jammeh en échange de son départ en exil ? Cliquez sur l'image pour écouter l'interview avec Marcel Alain de Souza !

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !