1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Gabon: Pourquoi l'opposition veut destituer Ali Bongo?

Saisir le parlement pour demander la destitution d'Ali Bongo Ondimba, c’est l’objectif que la coalition d'opposition gabonaise, l'Union sacrée pour la patrie (USP) cherche à atteindre.

Écouter l'audio 02:02

"Les Gabonais sont dans l'attente d'une démocratie apaisée..." (Laurent Monty Etoughé)

Elle accuse le président gabonais d'avoir falsifié son état-civil. Le 23 avril déjà, cette coalition, regroupant la plupart des partis d'opposition et des ONG de la société civile, avait lancé un ultimatum de deux semaines au chef de l'Etat pour retirer sa candidature à l'élection présidentielle prévue fin août ou démissionner de ses fonctions. En cas d’un nouvel échec, l'USP a prévenu qu'elle en appellerait "au peuple" pour faire partir le président.
Evoquer la question de la nationalité dans le débat politique n’est pas une nouveauté en Afrique? Il y a par exemple le cas de l’ancien président Zambien Kenneth Kaunda qui s’est vu privé de sa citoyenneté, ou encore d’Alassane Ouattara en Côte d’Ivoire considéré à une certaine époque comme non Ivoirien. Ou encore les polémiques sur les origines du président congolais Joseph Kabila. Quoi qu’il en soit, pourquoi l’opposition au Gabon ressort en ce moment le dossier sur l’état-civil du président Ali Bongo?

Cliquez sur l'image pour écouter la réponse du politologue gabonais, Laurent Monty Etoughé.

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !