1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Froid dans les relations germano -polonaises

Ces derniers jours, les relations germano- polonaises se sont refroidies. Différents politiciens allemands avaient fait des déclarations jugées désobligeantes par le gouvernement national-conservateur à Varsovie

Polen Winter in Warschau

Hiver à Varsovie, la Vistule est gelée

Lundi, le chef de la diplomatie polonaise Vitod Waszczykowski a invité l'ambassadeur d'Allemagne à Varsovie Rolf Nikel à un entretien après ces déclarations qualifiées par Varsovie d'anti-polonaises.

Polen Außenminister Witold Waszczykowski

Le chef de la diplomatie polonaise Witold Waszczykowski affirme que l'exécutif polonais respecte totalement l'Etat de droit.


"Martin Schulz, président du Parlement européen est l'une des voix les plus critiques vis-à-vis de la politique du Parti PiS au pouvoir en Pologne, relève la taz, die taz. Il a parlé carrément de coup d'Etat qui fait d'une démocratie parlementaire un état autoritariste sans séparation des pouvoirs et sans Tribunal Constitutionnel digne de ce nom. Et après que le gouvernement a mis sous tutelle la radio télévision publique, il parle d'une démocratie dirigée à la Poutine. C'est peut-être un peu trop sévère, mais pas faux!" conclut le quotidien de Berlin.

La Märkische Oderzeitung , quotidien qui parait à Francfort sur Oder,ville frontière avec la Pologne relève : "En reprochant au gouvernement de Varsovie de mener une politique sur le modèle russe, à la manière de Vladimir Poutine , le président du Parlement européen, l'Allemand Martin Schulz, a, de manière très exagérée et inutile, versé de l'huile sur le feu. Cela vaut aussi pour le chef du groupe parlementaire conservateur au Bundestag à Berlin, Volker Kauder, qui a plaidé lui pour des sanctions vis à vis de la Pologne. Ces deux politiciens de haut rang auraient dû réaliser que de telles déclarations de la bouche d'Allemands réveilleraient de mauvais souvenirs historiques dans le pays voisin : la Pologne est sortie exsangue et ravagée de la Seconde guerre mondiale après l'annexion et l'occupation allemande. De tels propos ne pouvaient que provoquer une escalade dangereuse que la diplomatie doit maintenant neutraliser.", conclut le quotidien...

Rolf Wilhelm Nikel - deutscher Botschafter in Polen

Rolf Nikel, ambassadeur d'Allemagne en Pologne a été convoqué lundi par le ministre polonais des Affaires étrangères à Varsovie

Après la rencontre entre le ministre polonais des Affaires étrangères Waszczycowski et l'ambassadeur d'Allemagne en Pologne, les deux parties se sont efforcées de calmer le jeu et détendre l'atmosphère entre leurs deux pays, constate la Süddeutsche Zeitung qui ne se fait pas d'illusions: "Naturellement rien est en ordre dans les relations germano-polonaises. Du reste, les relations d'autres pays membres de l'Union européenne avec la Pologne souffrent aussi du rude climat qui règne à Varsovie ", écrit l'éditorialiste dans son commentaire… Il conclut: "Rien ne peut neutraliser le poison du nationalisme et du patriotisme collectif. Mais le gouvernement polonais sait qu'il est observé avec attention par l'Union européenne. Et le peuple polonais sent que son gouvernement joue avec le feu."…

A Cologne, la police montrée du doigt

Les retombées politiques des vols, violences et agressions sexuelles perpétrés la nuit de la Saint Sylvestre à Cologne sur plusieurs centaines de femmes par des bandes de délinquants, -apparemment d'origine immigrée-, continuent d'occuper les éditorialites …

Deutschland Ralf Jäger Innenausschuss NRW-Landtag

Ralf Jäger, ministre régional de l'Intérieur accuse la police d'avoir échoué dans sa mission d'assurer l'ordre public à Cologne

Ralf Jäger, le ministre de l'Intérieur de l'Etat régional de Rhénanie du Nord- Westphalie où est située Cologne a licencié le 8 janvier le chef de la police de Cologne à qui il donne l'entière responsabilité de l'échec total d'assurer l'ordre et d'arrêter les délinquants. Le ministre l'a encore souligné en présenté lundi son rapport sur les évènements du réveillon du 1 er janvier devant le parlement régional à Düsseldorf. La FAZ, la Frankfurter Allgemeine Zeitung donne raison à Jäger sur ce point: "Les fautes commises à Cologne sont graves: la situation a été mal évaluée, une unité de réserve de la police anti-émeutes n'a pas été alertée, des bulletins et communiqués de presse erronés ont été publiés.

Deutschland Polizisten am Kölner Hauptbahnhof

Depuis le 1er janvier, présence policière renforcée dans le centre de Cologne

Communiqués qui n'ont été rectifiés que plusieurs jours plus tard et seulement sous la pression des centaines de plaintes déposées par les femmes et les jeunes filles violentées"...

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !