1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Franz Josef Jung à Kinshasa

La visite de Franz Josef Jung, le Ministre allemand de la Défense, au contingent allemand détaché à Kinshasa, a été marquée par quelques critiques bien senties de la part des soldats à leur grand patron. Une situation qui fait l’objet de commentaires dans la presse allemande de ce matin.

La visite de Franz Josef Jung aux soldats allemands à Kinshasa a été assombrie par les nombreuses critiques de la troupe au sujet de leur matériel inadapté.

La visite de Franz Josef Jung aux soldats allemands à Kinshasa a été assombrie par les nombreuses critiques de la troupe au sujet de leur matériel inadapté.

Les critiques des soldats du contingent allemand concernant leur équipement insuffisant et en partie parfaitement inadapté aux conditions de leur mission tombent bien mal à propos pour le Ministre de la Défense, relève le Offenbach-Post. Alors que Franz Josef Jung voulait démontrer l’excellente préparation de la Bundeswehr à sa mission délicate en Afrique, les plaintes des soldats ont apporté un supplément d’eau au moulin des critiques de cette intervention et renforcent, dans la population, l’opinion bien ancrés que « nos p’tits gars » sont mal préparés.

Si la Frankfurter Allgemeine Zeitung s’abstient de tout commentaire ciblé mais rapporte dans le détail les critiques soumises par la troupe à son ministre, la Ostsee- Zeitung reprend à son compte une citation du Général de Gaulle : le bon sens n’a jamais été le fort de l’armée. Alors que cette mission en RDC a été préparée avec force tambours et trompettes, une fois sur le terrain on réalise l’absence d’équipements élémentaires comme des bottillons ou des sacs de couchage adaptés aux climats tropicaux. Le touriste moyen qui part aux Baléares prépare son paquetage mieux que ça.

En titrant « L’embarras du vote », la Süddeutsche Zeitung soulève à son tour de nombreuses questions restées sans réponse après le départ du Ministre de la Défense qui a souligné le strict devoir de neutralité de la force européenne et ajouté : « le simple fait que nous montrions notre présence contribue à la réussite de ce scrutin ». Comment les soldats allemands peuvent ils faire acte de présence alors qu’ils s’isolent sur un ancien aéroport et ne participeront pas aux patrouilles dans la capitale ?

La Frankfurter Rundschau ironise : à la question de savoir pourquoi les soldats allemands n’ont pas le droit d’avoir de shorts, comme les soldats français, leurs compagnons d’armes au sein du contingent européen, la seule réponse de la Bundeswehr est qu’il s’agit là d’une conception différente de l’aspect que doivent avoir les uniformes.

Le Abendzeitung conclut : on peut être d’un avis partagé pour ce qui concerne l’intervention au Congo de la Bundeswehr. Soit il s’agit d’une manœuvre purement symbolique qui met les soldats allemands en danger. Soit la présence européenne pendant ce scrutin est d’une grande portée. Dans un cas comme dans l’autre, le manque d’équipement des soldats allemands n’est plus une comédie douteuse, c’est du pur mépris. Un mépris que ne méritent ni les soldats allemands, ni l’objectif de leur mission, conclut le quotidien.

  • Date 05.07.2006
  • Auteur Christophe LASCOMBES
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C6zE
  • Date 05.07.2006
  • Auteur Christophe LASCOMBES
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C6zE
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !